Fidel Castro et la promotion du Moringa en Haïti.

Le 1er juin 2017, lors d’un forum sur le potentiel de la culture du « Moringa – Doliv » en Haïti qui se déroulait au centre de convention de la BRH, l’ancien secrétaire d’Etat à la Production Animale, le Dr Michel CHANCY, a livré un témoignage inédit sur l’intérêt et l’engagement de Fidel Castro pour la promotion du Moringa en Haïti. A l’approche du premier anniversaire de la mort du leader de la révolution cubaine, nous publions un extrait de ce témoignage

Publié le 2017-11-23 | Le Nouvelliste

Economie -

Michel CHANCY:

« En avril 2013, en tant que Secrétaire d’Etat et membre de la Commission Présidentielle de Lutte contre la Faim et la Malnutrition, j’ai eu à présenter au Conseil de Gouvernement le plan qu’allait adopter les différents Ministères pour la Promotion du Moringa - Doliv dans le pays, comme principal outil de lutte contre la malnutrition.

Alors que j’exposais le programme au Conseil, retransmis en direct à la Télévision, le premier Ministre d’alors, Laurent Lamothe m’a interrompu pour nous expliquer que lors de leur dernière visite officielle à Cuba, Fidel Castro avait emmené le Président Martelly et lui visiter une ferme expérimentale sur le Moringa. Il leur avait expliqué que cet arbre miracle pouvait avoir un grand impact positif sur Haïti.

Après cette présentation, le lendemain j’ai reçu un appel de l’ancien Président Préval qui avait suivi ma présentation, pour me dire que lui aussi avait été invité par Fidel Castro à visiter cette ferme et que le commandant en chef était convaincu qu’Haïti avait tout intérêt à profiter de cette plante.

Lors de la traditionnelle fête du premier mai 2013, l’ambassadeur de Cuba, Ricardo Garcia Napoles me confirmait également l’offre du gouvernement de Cuba pour un appui technique au développement de la culture du Moringa en Haïti.

En mai 2016, n’étant plus secrétaire d’Etat, mais enseignant-chercheur à l’Université Quisqueya (UNIQ), je me suis rendu à Cuba pour participer à une conférence internationale sur les plantes médicinales où, au nom du Réseau Moringa-Doliv d’Haïti, j’ai été présenter les réalisations des membres du réseau en Haïti.

C’est à cette occasion que j’ai pu faire la connaissance de la Docteure Concepcion Campa Huergo « Conchita », Biochimiste et pharmacologiste, ancienne Directrice Générale du fameux Centre de Production de Vaccins Carlos J. Finlay de Cuba (qui a mis au point le seul vaccin contre la méningite, de renommée mondiale) et qui était devenue la responsable nationale des travaux de recherche et de développement sur le Moringa à Cuba.

En marge de la conférence, sur instruction personnelle du Leader Fidel Castro, Conchita a emmené la délégation haïtienne visiter les principaux centres de recherche qui travaillent sur le Moringa à Cuba.

C’est à cette occasion qu’elle nous a expliqué qu’en 2010, tout de suite après le séisme, Fidel, très préoccupé par la situation en Haïti, l’a convoquée pour lui demander conseil sur des solutions qui pourraient être proposées au Gouvernement haïtien pour résoudre les problèmes de déforestation qui avaient, entre autre, conduit à l’urbanisation anarchique en Haïti.

Conchita qui travaillait déjà sur le Moringa a donc profité de cette opportunité pour passer de la documentation scientifique au Commandant Fidel sur le Moringa. « Il a tout lu en une nuit et le lendemain matin il m’a demandé de concevoir et de lancer un grand programme de recherche scientifique pour le développement du Moringa ».

C’est donc dans ce contexte que Fidel a encouragé tant le Président Préval que le Président Martelly à adopter le Moringa. En fait Fidel Castro a créé à proximité de sa résidence, la ferme « El Futuro » qui est un centre expérimental spécial dédié à la recherche sur le Moringa.

C’est avec fierté que j’ai eu l’immense privilège de visiter, tout comme les Présidents Préval et Martelly, ce centre où ont été initiés les travaux de recherche sur le Moringa. Cette ferme, créée par le Commandant en chef, se trouve à proximité de sa résidence et depuis sa retraite du pouvoir, il le supervisait presque tous les jours.

A cuba d’important travaux scientifiques ont réalisés pour évaluer l’utilisation du moringa sous diverses formes, tant pour la santé humaine que pour la production animale.

Fidel Castro et René Préval qui ont collaboré et discuté sur le potentiel du Moringa nous ont quitté.

L’UNIQ, membre du réseau Moringa - Doliv d’Haïti, a signé en avril 2017 un protocole d’accord pour la recherche et la collaboration technique avec l’ACTAF (Association Cubaine des Techniciens Agro-forestiers), l’une des entités cubaines en charge du développement des plantes médicinales et du Moringa ».

Michel Chancy Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article