Haut état-major

Jodel Lesage, commandant en chef des FAD'H

Publié le 2017-11-17 | Le Nouvelliste

National -

Le président de la République a nommé l’ancien colonel des ex-FAD’H, Jodel Lesage, comme nouveau lieutenant-général des Forces armées d’Haïti. Dans un arrêté présidentiel, Jovenel Moïse fait de Jodel Lessage celui qui devra former le haut état-major de la nouvelle armée. Qui est donc Jodel Lesage ?

« J’ai 63 ans, je fais partie de la promotion 1974-1976. J’ai débuté ma carrière au corps des Léopards, j’ai terminé comme assistant-chef d’état-major général G1 avec le grade de colonel », a déclaré le lieutenant-général vendredi matin dans une courte interview exclusive qu’il a accordée au Nouvelliste

Pour le nouveau lieutenant-général, le retour des Forces armées est une nécessité historique, parce que, a-t-il rappelé, c’est l’armée qui a engendré l’État d’Haïti.

Dans un autre arrêté présidentiel, le chef de l’État a mis sur pied un commandement intérimaire pour le rétablissement des Forces armées d’Haïti composé de six membres : le commandant en chef intérimaire; l’assistant commandant en chef intérimaire; l'état-major général intérimaire ; l’inspecteur général intérimaire ; l’adjudant général intérimaire et enfin l'état-major personnel intérimaire du commandant en chef intérimaire.

Jodel Lesage est le commandant en chef intérimaire. Il va travailler avec d’autres concernés sur la formation du haut état-major de l’armée.

Ce 18 novembre, à l’occasion du 214e anniversaire de la bataille de Vertières, les quelque 150 militaires formés en Equateur vont défiler dans la deuxième ville du pays, le Cap-Haïtien. Il s’agira de la première parade des Forces armées d’Haïti remobilisées par Jovenel Moïse.

Le locataire du palais national a d’abord rapporté l'arrêté du 6 janvier 1995, qui avait créé une commission de restructuration des forces armées, et celui du 6 décembre 1995 portant dissolution de la force de police intérimaire et consacrant l’existence d’une seule force de police nationale sur tout le territoire de la République.

Ses derniers articles

Réagir à cet article