Le gouvernement haïtien joue sur plusieurs tableaux dans le dossier du TPS

Publié le 2017-11-08 | Le Nouvelliste

National -

Non seulement le gouvernement haïtien cherche à obtenir le renouvellement du TPS mais il se bat aussi pour porter les autorités américaines à trouver une solution permanente à la question qui revient régulièrement bouleverser le sommeil de plus de 50 000 de nos compatriotes aux Etats-Unis. Alors que le département de la Sécurité intérieure doit prendre sa décision à la fin du mois de novembre concernant le renouvellement du TPS pour les bénéficiaires, le gouvernement multiplie les efforts diplomatiques en faisant des plaidoiries auprès du gouvernement américain en vue d’obtenir une décision favorable. Mais parallèlement, des démarches sont en train d’être effectuées auprès de nombreux parlementaires et d’autres groupes influents aux États-Unis en vue de résoudre définitivement le problème lié au statut de ces Haïtiens.

« Malgré tous les efforts diplomatiques du gouvernement haïtien en vue du renouvellement du TPS, nous sommes aussi conscients qu’il y a une autre bataille à mener simultanément », a déclaré l’ambassadeur d’Haïti à Washington, mercredi sur les ondes de Radio Magik 9. La solution permanente ne peut pas être tout simplement une requête de renouvellement de façon périodique, selon Paul Altidor. Sous l’impulsion du gouvernement, l’ambassade d’Haïti à Washington a pris plusieurs initiatives dont des dîners dans l’objectif de sensibiliser des parlementaires et des représentants d’autres groupes influents à la « gravité du dossier ». « Jusqu’ici, ces stratégies ont porté leurs fruits dans la mesure où près de quatre vingt parlementaires et plusieurs gouverneurs ont pris position publiquement en faveur du TPS », se félicite Paul Altidor. Plusieurs propositions de lois commencent à prendre forme, informe-t-il.

Le diplomate haïtien pense que le renouvellement du TPS, à partir de la décision du département de la Sécurité intérieure fin novembre, permettra aux parlementaires de peaufiner leur proposition de loi. Cela permettra aussi aux ressortissants haïtiens d’étudier toutes les autres options en vue d’ajuster leur statut, a souligné Paul Altidor qui encourage fortement les bénéficiaires du TPS à contacter des avocats spécialisés en matière d’immigration. « Il y a une chose sur laquelle l’actuelle administration est claire : elle veut surseoir au dossier du TPS tôt ou tard. Même si l’extension est accordée, il n’est pas évident qu’elle continuera à l'être », a fait savoir Paul Altidor. L’ambassadeur a par ailleurs insisté sur la nécessité pour les Haïtiens d’étudier les options disponibles pour ajuster leur statut car, a-t-il laissé entendre, la transformation des propositions de loi des Parlementaires pro TPS en lois n’est pas pour demain. « Historiquement, les dossiers au niveau du parlement sont toujours très lents », fait-il remarquer.

Il a informé que le gouvernement haïtien, de concert avec des associations d’avocats et d’autres organisations, a rendu disponible une ligne téléphonique, non pour accompagner les ressortissants haïtiens, mais pour les mettre sur la piste des différentes options.

Réagir à cet article