CREF 2017

Énergies renouvelables : Sigora Haïti récipiendaire du prix meilleur projet en milieu rural de la Caraïbe

L’entreprise Sigora Haïti, filiale de Sigora International, a remporté, ce jeudi 19 octobre 2017, au 9e Forum caribéen sur les énergies renouvelables (CREF en anglais), qui se déroule au JW Marriott Marquis à Miami, le « Award » du meilleur projet en milieu rural de la Caraïbe, la distinction la plus prestigieuse et la plus convoitée de sa catégorie.

Publié le 2017-10-19 | Le Nouvelliste

Le nom de Sigora a résonné agréablement et a trouvé un écho favorable auprès des quelques membres de la délégation haïtienne, présents à la grande salle de conférence au 19e étage du JW Marriott Marquis du Biscayne Boulevard à Miami, au moment où Julie Taylor, éditrice en chef de ce forum 2017, annonçait les heureux récipiendaires. Personne au sein de la délégation ne s’attendait à une telle surprise. Pas même Joséphine Élizée qui, très émue, a gravi l’estrade pour recevoir cette récompense avec beaucoup de fierté.

Propriétaire de l’hôtel « Beau Rivage » au Môle Saint-Nicolas, où elle est née, Joséphine Élizée revendique, à qui veut l’entendre, son statut de grand supporteur du projet Sigora. « Mais je ne travaille pas pour Sigora », clarifie-t-elle d’entrée de jeu précisant qu’elle représente Andrew Lebowitz, directeur des opérations de la compagnie, qui, pour l’occasion, est empêché.

Ce dernier, joint par courriel depuis Haïti, déclare que « Sigora est honorée de recevoir ce prix alors que nous continuons à élargir notre réseau et à fournir un service électrique renouvelable 24 heures sur 24, sept jours sur sept au Nord-Ouest d'Haïti et au-delà. Nos réalisations sont le fruit du travail acharné des jeunes hommes et femmes de notre équipe, dont 95% sont haïtiens. Leur engagement à électrifier Haïti est ce qui fait fonctionner ce réseau. »

A en croire Julie Taylor, véritable tête pensante de CREF 2017, des 10 soumissions reçues de toute la Caraïbe dans la catégorie gagnée par Haïti, le modèle de Sigora était le plus innovant. « C’est un modèle dont les autres îles de la Caraïbe peuvent s’inspirer, car les défis en milieu rural dans ces îles sont pratiquement les mêmes […] Guyana, Surinam et une partie de la République dominicaine peuvent copier et appliquer ce modèle », a fait savoir Julie Taylor vantant ce projet très bien conçu, résilient, qui tient compte des ouragans.

Selon Taylor, il existe d’autres modèles pareils à Sigora, mais ils sont très chers à l’inverse du modèle développé dans le Nord-Ouest satisfaisant à la fois l’investisseur et les consommateurs, car il est viable. « Ce projet ouvre [la zone] à des investissements durables tout en rendant aussi durables les moyens de communication, car les gens [là-bas] peuvent aisément recharger leur téléphone », explique Julie Taylor justifiant la raison pour laquelle Haïti sort récipiendaire de cet « Award » au plus grand rassemblement annuel du marché de l'énergie des Caraïbes.

Pour le Dr Évenson Calixte, conseiller spécial de la présidence en énergie, c’est la preuve que beaucoup de gens croient encore au pays et sont prêts à y consentir des investissements. « Sigora a fait un investissement dans une zone difficile d’accès où il était très compliqué de mettre un microréseau. Ses efforts pour que des Haïtiens aient accès à une énergie de qualité ont fini par payer et maintenant elle est reconnue internationalement », déclare le conseiller spécial signalant que mettre de l’énergie propre sur le réseau national a toujours été voulu par le président de la République.

« Nous allons poursuivre avec un agenda plus agressif. Nous allons installer des microréseaux dans tout le pays. Notre priorité maintenant est de mettre en place un modèle économiquement viable, pour que les clients paient normalement pour l’électricité qu’ils consomment », annonce le Dr Calixte.

En 2015, Sigora Haïti, filiale de Sigora International, startup basée à San Francisco, a décidé d’expérimenter le système des compteurs prépayés au Môle Saint-Nicolas, installant pour la première fois un microréseau dans cette ville côtière reculée du Nord-Ouest d'Haïti, devenant ainsi le pionnier dans ce domaine.

Suite à cette première expérience concluante, la compagnie a reçu 2,5 millions de dollars de l'Initiative de financement de l'électrification (ElectriFI) pour étendre son réseau de 1 000 compteurs desservant jusque-là 5 000 personnes à un nouveau qui desservira des dizaines de milliers d’autres. Le financement inclut également la construction d'un réseau solaire de 200 kilowatts.

Engagée dans le développement économique de sa ville natale, le Môle Saint-Nicolas, Joséphine Élizée n’y va pas de main morte pour dénoncer les conditions inacceptables dans lesquelles végétaient les riverains avant la venue de Sigora dans la région.

« Les riverains étaient complètement livrés à eux-mêmes. Grâce à Sigora, ils peuvent aujourd’hui avoir accès à l’électricité. Même le plus pauvre d’entre eux, qui vit dans un ajoupa et qui dort à même le sol, dispose maintenant d’une ampoule pour s’éclairer.» « Nous avons maintenant une boulangerie, une morgue qui allait mettre la clef sous la porte et qui a décidé de rouvrir […] Beaucoup de projets vont démarrer dans la zone », déclare fièrement la Môloise.

Le Dr Calixte informe que le gouvernement va s’inspirer de la même méthode Sigora – qui utilise une méthode de prépaiement avec des compteurs intelligents et antifraude – dans les microréseaux qu’il aura à installer à travers le pays.

« Une des choses ayant retenu notre attention au CREF 2017, que nous connaissions déjà d’ailleurs, est la notion de résilience. Nous devons nous assurer d’abord que les microréseaux que nous allons installer dans les zones vulnérables aux ouragans soient adaptés, résilients et qu’ils puissent résister à des ouragans majeurs », explique Évenson Calixte soulignant qu’Haïti peut tirer des leçons de ce qui se fait dans la région en matière d’énergies propres – notamment de la Barbade, d’Antigua et de la Jamaïque.

« Ces pays ont tous un réseau national et tous les habitants qui ne peuvent pas y avoir accès sont alimentés à partir d’un microréseau indépendant. C’est exactement ce que le gouvernement a l’intention de faire », révèle le professeur d’université.

Depuis Miami, Floride

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".