Dialogue

La Fédération protestante exhorte Jovenel Moïse à se faire des alliés…

Le président de la République s’est entretenu, jeudi au Palais national, avec le président de la Fédération protestante d’Haïti. Jovenel Moïse, comme il aime le faire, a expliqué au pasteur Sylvain Exantus sa vision pour le pays et son plan d’action. Visiblement charmé, le leader évangélique a confié au Nouvelliste qu’il a découvert chez le chef de l’Etat quelqu’un très fougueux et qui sait ce qu’il veut pour le pays. Cependant, il a exhorté le président à dialoguer et à se faire des alliés.

Publié le 2017-10-12 | Le Nouvelliste

National -

S’il n’a pas encore trouvé la bonne formule pour communiquer avec la population et faire comprendre ses projets pour le pays, le président de la République semble marquer un point dans les rencontres bilatérales avec des personnalités dans la société. Après Odette Roy Fombrum, c’est maintenant le président de la Fédération protestante d’Haïti qui est sous le charme de Jovenel Moïse à la suite d’un tête-à-tête, jeudi au Palais national. « Nous avons vu dans le président quelqu’un qui a beaucoup de volonté pour faire avancer les choses, pleins de fougue et d’idées novatrices. Il a beaucoup de projets », a déclaré au Nouvelliste le pasteur Sylvain Exantus.

Cependant, le leader du secteur protestant a exhorté le chef de l’Etat à se faire des alliés pour pouvoir concrétiser ses projets. « Le président doit non seulement chercher à avoir des alliés, mais il doit aussi faire des consensus », a conseillé le président de la Fédération protestante au chef de l’Etat. Le pasteur Exantus a appelé M. Moïse à réaliser les états généraux sectoriels de la nation qu’il avait annoncés afin de recueillir les idées de tous les secteurs du pays.

Le pasteur a dit constater qu’il y a un problème de communication dans les actions du pouvoir qui n’arrive pas à faire comprendre à la population le bien-fondé de ses décisions. « Nous avons recommandé au président une constante communication avec le population. Il doit aussi poursuivre le dialogue avec les leaders de la société civile, le secteur privé, créer une harmonie entre les trois pouvoirs de l’Etat… », a-t-il dit.

Le leader religieux croit que le chef de l’Etat devra faire un budget rectificatif pour, a-t-il dit, atténuer la crise et calmer l’ardeur des opposants. Selon ses jugements, un budget rectificatif montrera que le président de la République est à l’écoute de la population et des institutions du pays. Toutefois, il estime qu’il doit y avoir une sincère collaboration entre l’exécutif, le Parlement et le pouvoir judiciaire.

Pour Sylvain Exantus, le chef de l’Etat a pris le pouvoir le 7 février 2017 dans un contexte de crise économique et de crise institutionnelle. Selon un communiqué de la présidence, le chef de l’Etat poursuit « le processus de dialogue national ». Avec la délégation de la Fédération protestante, il a exposé les points de vue de son administration, ses préoccupations, ses plans, sa vision et les projets qu’il compte développer en vue du bien-être de la population.

Réagir à cet article