Produits pétroliers

Nouvel arrivage de produits pétroliers, mais les prix restent inchangés à la pompe

Publié le 2017-10-09 | Le Nouvelliste

National -

Aucun changement dans la structure des prix des produits pétroliers à la pompe en Haïti. Depuis le 15 mai et aujourd’hui encore, les prix en vigueur sur le territoire national sont fixés comme suit : gazoline 224 gourdes ; gasoil 179 gourdes ; kérosène 173 gourdes, ont fait savoir le gouvernement et l’Association nationale des distributeurs des produits pétroliers (ANADDIP).

Selon un communiqué du ministère de la Communication publié dimanche, « aucun changement dans la structure des prix des produits pétroliers à la pompe n'a été décidé. Le ministère de la Communication informe le public en général que les instances étatiques concernées, dont le ministère du Commerce et de l'Industrie, n'ont prévu jusqu'ici aucun changement dans la structure des prix des produits pétroliers à la pompe sur le territoire haïtien ».

Selon le gouvernement, la note de la DINASA en circulation constitue une routine administrative et est destinée exclusivement aux distributeurs de produits pétroliers. « Le ministère de la Communication appelle la population à ne se fier, en tout domaine, qu'aux décisions officielles émanant des autorités légalement constituées ».

Joint par téléphone ce dimanche, le président de l’ANADIPP confie au Nouvelliste qu’effectivement, il y a un nouvel arrivage de carburant dans le pays. « Mais les prix à la pompe ne sont pas modifiés », a précisé David Turnier, soulignant que la note qui circule sur les réseaux sociaux ne concerne que les importateurs et les distributeurs des produits pétroliers. « Il n’y a aucun changement à la pompe », a-t-il insisté.

Un avis interne de la DINASA à ses clients circulant sur les réseaux sociaux depuis samedi avait créé une certaine panique malgré que l’avis conservait les prix à la pompe tels quels.

Par ailleurs, il faut souligner que l’administration Moïse/Lafontant, dans le budget 2017-2018 en application depuis le 1e octobre, prévoit de collecter 11 milliards de gourdes à travers des ajustements à la hausse des prix des produits pétroliers à la pompe, avait indiqué le secrétaire d’État aux Finances, Ronald G. Décembre, en conférence de presse au ministère de la Communication, le mardi 3 octobre 2017.

Réagir à cet article