Il y a un an, Matthew

Publié le 2017-10-03 | Le Nouvelliste

National -

Il y a juste un an, dans la nuit du 3 au 4 octobre 2016, l’ouragan Matthew frappait sévèrement Haïti, notamment le Sud, la Grand’Anse et les Nippes (à un degré moindre), laissant des régions meurtries. Plusieurs milliers de sans-abri. Des habitants aux abois. Des plantations dévastées. Des milliers de têtes de bétail emportées. Des autorités dépassées. La campagne électorale interrompue – nouveau report des élections. Une addition salée avec près de 900 morts. Les autorités estimaient à près de deux milliards de dollars les dégâts causés par l’ouragan.

Il y a un an plusieurs milliers de personnes avaient vu l’horreur en face : ces vents violents qui soufflaient à plus de 250 km/h, emportant tout sur leur passage (écoles, églises, hôpitaux, hôtels…). Beaucoup de zones étaient pendant plusieurs jours coupées du reste du pays. Pas de communication téléphonique. Difficultés d’acheminer l’aide alimentaire dans des localités difficiles d’accès. Des familles crevaient de faim. Elles dormaient à la belle étoile pendant des jours ou passaient des nuits blanches lorsqu'il pleuvait. Beaucoup de témoignages rapportent que les habitants avaient vécu leur « pire catastrophe ».

Un an après, les régions qui ont été touchées par Matthew – qui était classée en catégorie 4 sur l’échelle de Saffir Simpson – se relèvent comme elles peuvent. Ce relèvement prendra encore du temps dans des coins reculés où les séquelles de la catastrophe restent visibles. Des familles, décapitalisées, n’ont pas encore reconstruit leurs maisons détruites ou sévèrement endommagées. Les routes et autres infrastructures publiques ne sont pas encore réhabilitées ou reconstruites. Le courant électrique n’est toujours pas rétabli à plusieurs endroits.

Matthew, ceux et celles qui l'ont vécu s'en souviendront encore pour longtemps.

Ses derniers articles

Réagir à cet article