Intempéries

Irma épargne Haïti : zéro mort, des inondations, 10 000 personnes dans des abris provisoires…

Publié le 2017-09-08 | Le Nouvelliste

National -

Le pire a été évité. Le puissant ouragan Irma de catégorie 5 n’a fait que provoquer des inondations dans certaines zones du pays. Haïti l’a donc échappé bel, contrairement à d'autres pays de la région dévastés par ces forts vents. Le gouvernement se félicite et souligne que son objectif zéro mort a été atteint. Les quelque 10 000 sinistrés logés dans 59 abris provisoires sont bien traités et l’aide est en train d’être acheminée vers les communes touchées par l’ouragan, a fait savoir, vendredi, le ministre de l’Intérieur et des Collectivités territoriales.

Haïti reprend son souffle en attendant le passage de l’ouragan Jose. Avec Irma, la nature a été plutôt clémente envers le pays déjà en proie à d’énormes difficultés de toutes sortes. Un disparu, des inondations dans certaines zones du pays, quelques tronçons de route endommagée, quelques maisons inondées ou endommagés, environ 10 000 personnes placées dans des abris provisoires… tel est le bilan partiel du gouvernement en conférence de presse vendredi. Pour le pouvoir, l’objectif « zéro mort » a été atteint.

Le disparu, un motard qui a voulu traverser, jeudi, la rivière de Cerca-la-Source en crue. Il a été emporté par les eaux. Son corps n’a pas encore été retrouvé. De ce fait, les autorités ne peuvent ni confirmer ni infirmer sa mort pour le moment. C’est pourquoi le gouvernement parle de zéro mort.

Le département du Nord-Est a été le plus touché par Irma où plus de 1 258 familles, soit environ 6 200 personnes, sont hébergées dans 14 abris provisoires, a fait savoir Max Rudolph Saint-Albin, ministre de l’Intérieur. Comme prévu, a-t-il ajouté, seulement les cinq départements du grand Nord ont été touchés par le mauvais temps.

Parce que les cinq départements du grand Nord sont toujours sous l’influence de l’ouragan, le gouvernement a décidé de maintenir le niveau d’alerte rouge. Le ministre de l’Intérieur a appelé les autorités locales à maintenir, elles aussi, le même niveau de vigilance.

À travers tout le pays, plus de 10 000 personnes sont actuellement dans des abris provisoires après le passage de Irma, selon Max Rudolph Saint-Albin, soulignant qu’elles sont sous le contrôle des autorités locales et bien traitées dans 59 abris provisoires au total.

Dans le département du Nord-Ouest, plus de 1 553 personnes déplacées sont logées dans 11 abris provisoires. Dans l’Artibonite, 169 déplacées sont pris en charge par les autorités locales dans 4 abris provisoires et le Plateau central compte 550 personnes déplacées. Dans cette partie du pays, les tronçons Hinche Thomasique et Hinche Cap-Haïtien sont coupés. Dans le Nord, 994 personnes déplacées sont accueillies dans des abris provisoires. Dans ce département, même si la majorité des rivières sont entrées en crue, « on n’a pas enregistré, au moment où je vous parle, de gros dégâts matériels », a précisé le ministre de l’Intérieur.

Outre les cinq départements du grand Nord, d’autres régions du pays ont subi le passage de l’ouragan avec des rivières en crue, le cas du département de la Grand’Anse, de Cabaret, de l'Arcahaie, entre autres.

Enfin, selon le bilan partiel du gouvernement, 529 personnes ont été déplacées dans le département de la Grande’Anse et logées dans des abris provisoires. Il faut souligner que ce département, dans le grand Sud, n’a pas été réellement touché par l’ouragan Irma.

Le gouvernement s’est félicité du fait que des prépositionnements d’équipements et de nourriture avaient été déjà faits dans les cinq départements les plus touchés avant les intempéries. « Le gouvernement a le contrôle de la situation et l’aide est en train d’être acheminée vers les communes affectées », a rassuré le ministre de l’Intérieur.

Tout en appelant la population au calme, Max Rudolph Saint-Albin a dénoncé des intoxications d’informations sur les réseaux sociaux concernant le passage de l’ouragan Irma sur le pays.

De son côté, le chef du gouvernement, Jack Guy Lafontant, a fait savoir qu’une commission « d’évaluation rapide » a été formée pour pouvoir recueillir des données fiables et définitives. Comme pour faire plaisir au chef de l’État, le Premier ministre, dans son intervention, a laissé de côté le sujet du jour qui est l’ouragan Irma pour parler des programmes de Jovenel Moïse. « Grâce à la Caravane du changement, le gouvernement est en train de curer les rivières et les canaux. Plus de 2 000 kilomètres de route seront asphaltées à travers le pays, il y aura de l’électricité 24 sur 24, de l’eau… », a-t-il énuméré.

Timidement, les activités ont repris vendredi à Port-au-Prince et dans les autres zones du pays qui n’ont pratiquement pas été affectés par l’ouragan. Si Haïti a été épargnée par Irma, l'ouragan Jose de catégorie 3 se rapproche des Caraïbes, dans le sillage de sa grande soeur Irma…

Réagir à cet article