Après Irma, la vie reprend son cours dans la capitale

Publié le 2017-09-08 | Le Nouvelliste

National -

Un jour après le passage de l’ouragan Irma qui a touché le Nord du pays, à Port-au-Prince, les activités reprennent leur cours. Ce vendredi 8 septembre, sous un ciel plus ou moins dégagé les gens s’occupent de leurs activités quotidiennes. La menace d’Irma étant dissipée, les gens passent à autre chose. Le commerce, les banques et les autres institutions, à l’exception des écoles, ont rouvert leurs portes. Dans la matinée, un communiqué du Premier ministre avait annoncé que « l’administration publique, les entreprises privées, le commerce et l’industrie fonctionneraient normalement ».

Les agents du service de voirie de la mairie de Port-au-Prince sont remarqués aux abords du marché Croix-des-Bossales. Un tracteur a essayé plutôt d'ouvrir un passage et d'enlever les tonnes de boue qui envahissent le boulevard Harry Truman pour faciliter la circulation aux acheteurs. L’affluence n’a pas suivi ses efforts. Les produits maraîchers déposés sur la chaussée n’ont pas trouvé de preneurs.

Seuls les garagistes sont omniprésents. La grand’rue est complètement occupée par des véhicules comme à l’ordinaire. Les taxis-motos occupent leurs places habituelles à chaque coin de rue. Alcénat Wilson, tenant ferme sa motocyclette, se plaint de l’absence des usagers. Par contre, les restaurants « anba dra » tentent de conjurer l'indigence des clients. Le transport en commun est assuré. Les bus de transport interdépartemental, peu nombreux, attendent patiemment les voyageurs.

Réagir à cet article