« Le poids de la masse salariale sur les ressources domestiques est inquiétant »

Publié le 2017-08-10 | Le Nouvelliste

Economie -

Jean Michel Silin, titulaire de la Direction générale du budget depuis avril 2017, a été l’invité à la 347e édition de l’émission OCPAH Magazine, cette semaine, sur Radio-Télé Ginen. Intervenant sur le sujet : « Budget de la République, une source d’information financière publique », le patron de la Direction générale du Budget en a profité pour mettre en exergue le poids de la masse salariale sur les reçettes domestiques.

« Le poids de la masse salariale sur les recettes domestiques attire toujours notre attention à la Direction générale du budget si bien qu'on ne manque jamais l’occasion d’alerter les décideurs sur cette préoccupation », a affirmé Jean Michel Silin, titulaire de la Direction générale du budget. Pour mieux se faire comprendre, l’économiste a présenté le budget comme étant une prévision de recettes et de dépenses. C'est pourquoi il assure que la direction dont il est titulaire vérifie la soutenabilité des prévisions.

Sans chiffrer le nombre de personnes travaillant dans l’administration publique, la masse salariale non plus, le titulaire de la Direction générale du budget, un service techniquement déconcentré du ministère de l’Économie et des Finances, a exprimé certaines inquiétudes. « Quand on a une masse salariale qui représente 50% des recettes domestiques, cela commence à être inquiétant », a déclaré M. Silin, précisant qu’une bonne partie des recettes domestiques sont utilisées pour payer le personnel.

Le patron de la Direction générale du budget dit craindre que le pays n’arrive pas à financer ses dépenses courantes si la masse salariale continue de croître. « Quand vous n’arrivez pas à dégager un solde courant positif, vos recettes courantes deviennent insuffisantes pour couvrir les dépenses courantes. À ce moment-là, le budget devient insoutenable puisque vous êtes dans l’impossibilité de mobiliser les ressources nécessaires à financer vos dépenses courantes et à effectuer des investissements », a soutenu Jean Michel Silin.

Pour Jean Michel Silin, directeur de la Direction générale du budget, la seule façon d’atteindre un niveau de croissance passe nécessairement par les dépenses d’investissement. Service technique déconcentré du ministère de l’Économie et des Finances, la Direction générale du budget s’occupe de l’élaboration du budget et du suivi de son exécution.

Réagir à cet article