Yves Jean-Bart dit tout au sujet des clubs cayens et de Patrice Neveu

Pour compléter cette longue interview que nous avons réalisée avec le président de la Fédération haïtienne de football (FHF) qui a répondu à l’appel au secours lancé par les dirigeants des clubs cayens. Nous vous proposons, dans la foulée, ses commentaires relatifs aux 500 000 dollars de subvention de la FIFA pour réparer certains terrains endommagés lors du passage de l’ouragan Matthew, et sa précision sur l’épineuse question de l’ex-sélectionneur national, Patrice Neveu. Ce dernier, qui a saisi l’instance suprême du football mondial, exige des millions de la part des autorités de la FHF. Yves Jean-Bart, visiblement touché par ce dossier, a fait savoir qu’il a pu enlever les prétentions de l'imprévisible globe-trotter Neveu.

Publié le 2017-08-08 | Le Nouvelliste

Sport -

En effet, à la suite de l’appel au secours lancé par les dirigeants des équipes de football de la ville des Cayes, le président de la FHF ne reste pas insensible. Dans l’attente de la matérialisation de l’aide de la FIFA, Dadou encourage les autorités locales à s’engager avec les clubs locaux : « J’ai échangé avec les dirigeants. J’en ai discuté avec le maire Fortuné. Je leur ai demandé de faire quelque chose en urgence. Nous avons demandé aussi aux Cayens de se secouer, car nous avons visité le parc Larco qui est déjà très délabré. En dépit des efforts déployés, les clubs manquent de ressources, et cela, nécessairement, affectent leurs résultats. Après l’euphorie des premières années avec la montée de América FC et quelques années plus tard, de la Juventus, il faut reconnaître que les clubs du Sud, qui sont venus au football récemment, ne bénéficient pas du support de milliers de fans, comme c’est le cas des clubs de l’Artibonite ou du Nord, de loin mieux soutenus. Aux autorités de s’engager davantage Ouragan, Juventus, América FC, Hirondelle et Olympia qui font face à des difficultés ».

À propos des 500 000 dollars de la FIFA

Une certaine incertitude accapare pour le moment les dirigeants de football en Haïti. Qui plus est, le président de la FHF n’est pas en reste. Pour montrer sa bonne volonté et son envie, il a fait les précisions suivantes : « Nous nous posons aussi des questions sur cette somme. En juin dernier, la FIFA avait annoncé l’envoi d’un formulaire à remplir pour lancer un appel d’offres sitôt leur office installé à Barbade pour travailler dans la Caraïbe. Lundi dernier (il y a huit jours), on nous a annoncé qu’enfin un nouveau manager de développement allait être installé dans la Caraïbe, à Barbade, pour travailler avec les fédérations sur les projets de la zone. On n’a donc pas avancé dans ce dossier, tout comme nous sommes dans l’attente de tous les autres projets. Autant dire que ces fonds (500 000 dollars) annoncés par le président de la FIFA, M. Infantino, sont encore à Zurich dans l’attente de l’installation des structures de développement de la Caraïbe ».

L’expérimenté Yves Jean-Bart, tout en rappelant que la FHF n’a rien à voir avec les 500 000 dollars de la FIFA, tient à rassurer les responsables de clubs: « Nous tenons à redire que dans le cas de projets de développement, quel que soit le projet, les fonds ne sont pas envoyés aux fédérations, mais sont gérés directement par la FIFA à travers des contrats signés et payés directement aux firmes sous contrat. Nous attendons qu’elle nous demande où et dans quel domaine, ils vont intervenir sur les terrains. Ce qui est sûr les procédures de la FIFA prennent du temps, mais elle tient toujours ses engagements ».

Quand Patrice Neveu réclame des millions

On est unanime à reconnaître que Patrice Neveu, lors de son passage en Haïti, n’a rien laissé comme héritage au niveau de la sélection nationale. Au contraire, il est, selon l’avis de plus d’un, le principal artisan de l’élimination du pays dans toutes les compétitions régionales et internationales. En effet, après avoir abandonné les Grenadiers en pleine compétition, sans aval des autorités de la FHF, le technicien français, peut-être privé de conscience professionnelle, saisit la FIFA pour réclamer des millions de dédommagement de la FHF.

A ce sujet, le président de la Fédération haïtienne de football (FHF), d’un air inquiet, a fait savoir : « Le dossier des coachs Neveu et Santucci est toujours à la FIFA. Le 2 août dernier, on nous a dit que l’instruction était terminée et qu'il restait à la commission de statut du joueur de se prononcer. Nous avons écrit d’ailleurs au ministre des Finances pour lui demander de nous aider à récupérer la subvention promise pour honorer cette dette afin de protéger l’image d’Haïti. Nous avons construit une mauvaise réputation de ne rien payer en termes de droits de télévision pour des compétitions internationales, et maintenant, des coachs étrangers sous contrat ».

Pour clore ce sujet, Yves Jean-Bart, tout en dénonçant les mauvaises pratiques de chez nous, ajoute : « Cela nous vaut beaucoup d’ennuis, notamment pour conclure des matchs à l’étranger. Par contre, nous avons enlevé les protestations contre les prétentions du coach à réclamer des millions d’indemnité alors que les résultats, et surtout, beaucoup de mauvaises décisions des coachs sont en grande partie responsables de l’éloignement des supporters et des sponsors. Ce n’est pas normal de vouloir écraser un pays aussi pauvre et qui lutte pour faire honneur au football ».

Réagir à cet article