Très bon tournoi JITIC U-14 pour les jeunes Haïtiens

En République dominicaine, du 30 juillet au 6 août 2017, une délégation haïtienne de quatre athlètes : (Richardlyne François, James Adler Germinal, Fritzterson St-Louis et Kervens Paul), a participé à l’important tournoi de tennis régional baptisé : JITIC U-14. Si Richardlyne, éliminée au premier tour, s’est contentée du titre honorifique de champion au tableau de consolation (sur un total de 13 pays), Germinal, en revanche, demi-finaliste, a pris finalement la troisième place (sur des athlètes issus de 12 pays). Le valeureux coach de l’équipe haïtienne, Francky St-Louis, a accepté volontiers de répondre aux questions du Nouvelliste.

Publié le 2017-08-07 | Le Nouvelliste

Sport -

Le Nouvelliste: Vous nous dites quoi à propos de la participation des jeunes athlètes du tennis haïtien au tournoi de JITIC U-14 en République dominicaine ?

Francky St-Louis : C’est une importante expérience que nous venons de vivre chez nos voisins dominicains. Il faut dire que c’est l’un des tournois les plus importants de la région. Que je sache, Haïti a beau essayer, et ce depuis longtemps, mais sans jamais briller surtout dans la catégorie 14 ans et moins. Voyez-vous, cette fois, on a atteint les demi-finales. En somme, James Adler Germinal aurait pu atteindre la finale avec un peu de chance. Cependant, il s’est emparé de la troisième place sur un total de 12 pays, pas des moindres. Toujours est-il ce n’est que le commencement. Car on se prépare, avec des athlètes talentueux, à représenter Haïti à la coupe Davis juvénile et à d’autres tournois professionnels à venir.

LN : Auréolée de sa victoire à l’ITF-Cotecc-U-12, Richardlyne François a été une valeur sûre sur laquelle, sans doute, vous comptez beaucoup. Elle est passée presque à côté. Vous avez une explication ?

FSL : Elle vient d'avoir ses 12 ans le 6 juin écoulé. Vous imaginez qu’en grande partie les joueuses qui ont disputé le tournoi ont presque toutes 14 ans. Elles ont disputé leur dernier tournoi JITIC U-14. Que je sache, Richardlyne a fait une très belle expérience puisqu’elle est tombée dans un groupe de haut niveau. Elle a perdu ses deux premiers matchs devant les deux têtes de série avant de gagner le troisième face à une dominicaine. Au tableau de la consolation, elle a battu tout le monde pour s’adjuger le titre honorifique. À n’en pas douter, Haïti possède, à l’image de Richardlyne François, des athlètes pétris de talents pouvant la représenter dignement à l’échelle internationale.

LN : Le Jamaïcain Chin John avait battu James Adler Germinal en match de poule avant de récidiver en demi-finale. Est-il réellement plus fort que Germinal ?

FSL : Pour être sincère avec vous, au terme de la première défaite de Germinal, on avait le sentiment qu’il pouvait battre John. Cependant, avec son nouveau succès contre Germinal, John a démontré qu’il est plus fort. C’est un gaucher ayant un coup droit dévastateur. Il a également un service extraordinaire. Avec ces deux armes, il n’a laissé aucune chance à Germinal. Il est vrai qu’Adler avait commis certaines erreurs. À titre d’exemple, Adler menait 4/1 et 40/15 au premier set avant de le perdre finalement au tie-break 7/6 (8/6). Nul doute, cela aura servi à Germinal d’exemple. De mon côté, j’ai noté et je saurais quoi faire pour l’affronter la prochaine fois.

LN : Qu’en est-il pour Fritzterson St-Louis et Kervens Paul ?

FSL : Fritzterson, avant ce tournoi, était resté invaincu. Il a fait pas mal d’expériences que ce soit en Floride, à Curaçao et en République dominicaine l’an dernier. Cependant, pour sa première participation au JITIC U-14, il n’a pas pu récidiver. Toutefois, il a pu montrer qu’il est un grand joueur en devenir en gagnant des matchs difficiles. Pour Kervens, c’est une grande première pour lui. Il m’a questionné sur le complexe sportif comprenant une pléiade de terrain. À la fin du tournoi, il a pu tirer son épingle du jeu, mais trop pour ce joueur novice sur le plan international.

LN : Au terme de la participation d’Haïti à ce tournoi international, vous en tirez sans nul doute une leçon ?

FSL : Il faut mieux se préparer pour affronter les géants de la zone. Notre avantage, c'est qu'on a déjà de jeunes joueurs, pleins de talents, qui commencent à prendre du gallon sur le plan international. L’année prochaine, on fera mieux vu qu’on a déjà un groupe de joueurs âgés de moins de 14 ans, issus de Port-au-Prince et des provinces. On va se mettre ensemble en vue de rehausser le tennis juvénile d’Haïti à l’échelle régionale et internationale. Le tennis de Petit-Goâve, du Cap-Haïtien, de Deschapelles et que dire de celui de la zone métropolitaine de l’Ouest ne cesse de progresser. On sera prêt à damer le pion correctement à nos adversaires de la zone.

Le Nouvelliste : Quelles sont vos prochaines échéances internationales ?

Francky St-Louis : Richardlyne François et Laurie Euzerbe ont été sacrées championnes à l’ITC-Cotecc-U-12 team championship 2017 en République dominicaine, et du même coup, elles sont qualifiées pour disputer, dès le 19 août, la seconde manche de la compétition au Guatemala. On est en train de mettre les bouchées doubles pour qu’on puisse trouver des documents diplomatiques pouvant nous faciliter l’entrée sur le sol guatémaltèque. Les 19, 20, 22 et 23 septembre, je serai invité parmi les meilleurs coachs de la région par la Fédération internationale de tennis (ITF) à apporter mon savoir à un groupe de jeunes âgés de 12 ans. Ainsi, on va se rendre en terre voisine avec un groupe de joueurs capables de bien représenter le pays là-bas. Ces jeunes-là disputeront deux importants tournois de Cotecc : Copa Mangu et Copa Mangulina.

Réagir à cet article