Karate/Shotokan

Shogun Igor André : Le karate commence et finit dans le « Rei »

On peut être un grand karateka qui excelle dans le kumite (combat), et le kata (simulation de combat) mais sans la discipline martiale, ajouté à cela le respect des normes régissant la pratique en bonne et due forme du karate, vous êtes considéré purement et simplement comme un simple combattant des rues. Respect (Rei que l'on éprouve à l'endroit des autres) feront de vous un modèle pour les générations à venir. Ce n'est pas sans raison qu'il s'est référé à cette citation chère à Gishen Funakoshi (fondateur du karatedo), qui exige le respect des autres dans la pratique des disciples de l'art martial. En référence à quelques cas d'indiscipline de la part de responsables d'associations enregistrés lors du dernier Shotokan Masters et qui a vu les karatékas de Dojodai briller de mille feux.

Publié le 2017-08-09 | Le Nouvelliste

Sport -

LN : Etes-vous satisfait du comportement des participants au dernier Shotokan Masters ?

SIA : Dans l’ensemble, je suis satisfait de cette 6e édition de Shotokan Masters (SM 2017) quoique nous ayons eu quelques cas d’indiscipline que nous avons dû sanctionner sévèrement. Certains responsables d’association ne comprennent toujours pas que la capacité de pouvoir faire un kata et de pouvoir faire un combat ne sont pas les buts du karate, mais sont des produits dérivés de la capacité à pouvoir faire preuve de respect, d’élégance, de dépassement de soi et d’éthique. Ils ne mesurent pas toute l’ampleur de leurs responsabilités et du rôle important qu’ils ont d’être des modèles pour les générations qu’ils forment. O Sensei Gichin Funakoshi (1868-1975), le fondateur du karatedo a d'ailleurs dit : « Le karate est au service de l’équité. Il commence et finit dans le « Rei ». « Rei » est le respect que l’on éprouve à l’endroit des autres et la marque de l’estime que l’on a pour soi. C’est la manifestation physique d’un cœur sincère, révérencieux, empli de respect et de compassion. »

LN : Pour ce qui concerne les éditions précédentes, y a-t-il une certaine amélioration ?

SIA : Nous avons encore pu améliorer la qualité du championnat cette année. Nous avons eu le premier jour, la visite de Sensei Ralph Edmond, le nouveau directeur sportif national de la Fédération nationale de karate d’Haïti (FNKH) qui nous a donné un précieux coup de main le 1er jour ; la présence les 2 jours de Sensei Abraham Célibien, le directeur d’arbitrage national, juge catégorie C de la Panamérican Karate Federation (PKF) ; Sensei David Bien-Aimé, le nouveau directeur d’arbitrage de Dojodai, juge catégorie C de la FNKH, qui était le responsable de ce championnat pour ne citer que ceux-là et qui a su bien gérer cette 6e édition. Nous avions utilisé pour la première fois le logiciel d’affichage des championnats de la World Karate Federation (WKF) accompagnés de deux écrans. Selon moi, il reste encore beaucoup à faire. C'est pourquoi nous continuons le travail dans ce sens.

LN : Comment cela a été pour les participants de la province ?

SIA : Ils ont eu d’assez bonnes performances, mais moi, étant un puriste, je pense qu’il y a encore beaucoup de travail à faire, techniquement mais aussi au niveau de la manière dont certaines associations sont administrées.

LN : Les sponsors contactés vous ont-ils répondu positivement ?

SIA : Cette 6e édition de SM aurait dû avoir lieu en novembre 2016, mais nous avions eu des contraintes majeures et nous avons dû le reporter aux 1er et 2 juillet 2016. SM se fera désormais chaque année en été (juillet). Les sponsors qui avaient répondu sont Digicel, Malta H (Brana), Graphcity, la Fondation Dojodai et La Perle S.A. Nous avons profité de l’occasion pour décerner un certificat de remerciement à la compagnie haïtienne de produit d’entretien, La Perle S.A., reçu par son P.D.G. Jean-Philippe Labrousse pour célébrer le premier quinquennat de partenariat (2012-2017) entre Dojodai et La Perle S.A. De nombreuses personnes et des amis de Dojodai en Haïti, au Canada, aux États-Unis ainsi qu’en Europe ont fait des dons qui nous permettent de réaliser ce championnat.

LN : Que peut-on attendre de Shogun Igor André en ce qui a trait au sang neuf après votre élection comme secrétaire général adjoint du nouveau comité exécutif (2017-2021) de la Fédération nationale de karate d’Haïti (FNKH)?

SIA : Ma disponibilité et ma volonté de contribuer à l’avancement du Karate en Haïti.

LN : Qu’est-ce qui est prévu à Dojodai pour la saison estivale ?

SIA : Nous avons le ShotoCamp (4e édition). Un camp exclusivement de Karate Shotokan. L’horaire prévu est mardi, jeudi et samedi de 9h à midi et demi, du 18 juillet au 24 août à l’Institution Mixte St-Joseph de Pétion-Ville (Kay Levi).

LN : Le mot de la fin ?

SIA : Merci de m’avoir accordé cet entretien, les lecteurs peuvent suivre toutes nos activités sur les réseaux sociaux avec le hashtag #dojodai et nous contacter aux adresses suivantes : www.facebook.com/dojodai, www.twitter.com/dojodai et www.instagram.com/dojodai.

Fiche technique de la 6e édition du Shotokan Masters

Activité : Shotokan Masters 6e édition (SM 2017).

Organisateur : Association Dojodai.

Date et lieu : 1er et 2 juillet 2017, gymnasium Vincent.

Description : Shotokan Masters est un championnat annuel interassociation de Karate Shotokan sur invitation.

Catégories masculine et féminine : 5-7 ans, 8-10 ans, 11-13 ans, 14-15 ans, 16-17 ans, 18-34 ans, 35+ ans (vétéran).

Épreuves : Kata, Team Kata (équipe de 3) et Kumite

Réagir à cet article