Assemblées locales/Première étape

700 élus issus des élections indirectes pour les assemblées municipales

Publié le 2017-07-14 | Le Nouvelliste

National -

Au terme de cinq jours d'élections indirectes vendredi, 700 membres des assemblées municipales ont été élus à travers le pays. Le Conseil électoral provisoire, qui se dit satisfait du bon déroulement de ce scrutin au second degré, met le cap sur les élections des assemblées départementales. Les élections indirectes se sont déroulées du 10 au 14 juillet dans les 140 communes du pays. « Les élections se sont déroulées sans incident. 700 membres qui vont siéger dans les assemblées municipales ont été élus », a informé Uder Antoine, directeur exécutif du Conseil électoral provisoire (CEP). Les résultats définitifs de ces élections seront publiés le lundi 17 juillet. Viendront ensuite la prestation de serment et l'installation de ces élus, a-t-il annoncé avant de souligner que ces étapes dépendent des ministères de l’Intérieur et de la Justice. Après cette première étape des élections indirectes, le CEP organisera, du 1er au 5 août, les élections pour les assemblées départementales avant les élections interdépartementales, a fait savoir au journal Uder Antoine. Selon lui, le CEP accorde la même importance à ce scrutin qu’aux élections précédentes. Il faut rappeler que le 5 juillet dernier, le Sénat avait, dans une résolution, demandé « la mise en place et l’adoption par le Parlement d’un cadre légal approprié », avant l’organisation de ces élections. «Le Sénat demande à l'exécutif d'intervenir auprès du CEP aux fins de surseoir à l'organisation des élections indirectes annoncées jusqu'à l'adoption par l'exécutif et le Parlement d'un cadre légal approprié», lit-on dans le texte présenté par les sénateurs Joseph Lambert, Francenet Dénius, Pierre François Sildor, Carl Murat Cantave et Kédelaire Augustin. Les cinq sénateurs initiateurs de la résolution se disaient «préoccupés par les contradictions, les conflits et les dysfonctionnements dans l'architecture de l'État qui vont surgir dans la mise en place des assemblées locales, des conseils départementaux et du conseil interdépartemental sans un cadre légal». Le président de la République a publié cette résolution dans le journal officiel Le Moniteur. Le CEP a dit prendre note et avance avec les élections indirectes. Ces élections indirectes, selon Uder Antoine, consacreront la fin du travail du Conseil électoral provisoire dirigé par Léopold Berlanger. « Nous espérons que, dans l’intervalle, il va y avoir la planification du côté de l’exécutif pour les autres étapes », a avancé le directeur exécutif du Conseil. Il a fait référence aux autres postes électifs vacants comme dans le département de la Grand’Anse avec le siège de Guy Philippe ou pour deux circonscriptions où les députés Garcia Delva et Rony Célestin ont été élus sénateurs. Tout ce que le CEP avait à faire dans le cadre de son mandat sera fait avec la fin des élections indirectes, a précisé M. Antoine. Pour le reste, cela dépend du pouvoir exécutif qui doit donner un nouveau mandat au CEP et mobiliser les ressources économiques et humaines pour combler les postes vacants…

Réagir à cet article