Patoranking est dans nos murs !

L’industrie musicale nigériane est en pleine explosion. Le pays le plus peuplé du continent africain exporte artistes et hits à profusion. Et ici en Haïti, nous sommes de friands consommateurs de l’afrobeat dont l’épicentre se trouve à Lagos. Patoranking, l’artiste que nous avons reçu au salon diplomatique ce vendredi 14 juillet, vient justement de cette partie du monde. Dans un peu plus de 24 heures, dans la fraîcheur de Tara’s, le chanteur nigérian partagera la scène avec 4 autres artistes locaux et toute une pléiade de DJ pour la 4e édition de Hangover qui se profile comme l’une des soirées les plus attendues de cet été.

Publié le 2017-07-14 | Le Nouvelliste

Ticket Mag -

À l’instar de Wizkid, Yemi Alade ou encore Davido, Patrick Nnaemeka Okorie, Patoranking à la scène, est de ceux qui apportent l’afro-pop au-delà des frontières de l’Afrique. Chanteur-interprète-compositeur et danseur, il est actif sur le plan artistique depuis huit ans déjà. En 2009, il sort « So nice », son premier single, qui lui permet de se faufiler dans le milieu reggae-ragga-dancehall nigérian. Peu de temps après, il gagne en popularité grâce à son single « Girlie O». Sur le remix de ce titre, on retrouve la célèbre Tiwa Savage qui a reçu le prix Headies Awards 2014, ce qui, bien sûr, contribue à asseoir la renommée de cette étoile montante de l’afro-pop. Toutefois, c’est le single « My Woman, My everything », réalisé en collaboration avec Wande Coal, qui propulse la musique de Patoranking vers les autres continents, l’Amérique notamment. Hit à succès de l’année de 2015, ce morceau met le feu aux dance-floor. C’est aussi ce titre qui a été désigné chanson de l’année au MTV Africa Music Awards 2016, qu’il l’a introduit au public haïtien. Figurant parmi les jeunes artistes les plus influents au Nigeria, selon le Black Square Magazine, l’artiste de 27 ans a signé un contrat chez VP Records en 2015, la plus importante entreprise de reggae du monde. Son premier album, « God over Everything (G.0.E) », fait son petit bonhomme de chemin avec des chansons comme « Daniella Whine » et « No kissing baby ». Après des prestations dans divers pays d’Afrique et en d'Europe, l’Africain met le cap sur Haïti à l’occasion de Hangover, un incontournable de l’été 2017. Avec une tête d’affiche pareille, l’événement qui est à sa 4e édition cette année a conquis une grande partie des party people. En effet, après le zouk, puis le reggaeton qui ont animé nos clubs pendant des années, nos nuits sont désormais rythmés par les tambours de nos frères africains. Avoir sur scène un des chouchous de cette tendance montante ne saurait déplaire aux grands consommateurs afro-pop haïtiens. De plus, pour cette édition, l’équipe organisatrice a fixé le rendez-vous à Tara’s, un des lieux de spectacles les plus prisés du pays ces derniers temps, et a bâti un line-up assez intéressant. Outre la prestation de la star nigériane, Patoranking, le public pourra aussi voir sur scène Izolan, Olivier Martelly, Niska et Haitian Fresh. Mais aussi les DJ Bullet, Tonymix, Valmix, Magic Kenny, K9, Ted Bounce, Steezy, Robby, X-Groove seront de la partie en vue de contribuer à faire de la soirée un événement marquant de cette période estivale.

Belkis Delcarmen Gaspar & Daphney Valsaint Malandre Auteur

Réagir à cet article