Les coopératives, un outil pour l’inclusion en Haïti

La journée internationale des coopératives a été célébrée le samedi 1er juillet à Petite-Rivière de l’Artibonite sous le thème « Koperativ, Ann pote kole pou nou tout anndan ». Présent pour l’occasion, le directeur général du Conseil national des coopératives, Frantz Prinvil, a plaidé pour un renforcement du mouvement coopératif haïtien devant un public composé de différentes délégations de membres de coopératives à travers le pays, le maire de la commune Geffrard Richard, le directeur de l’ODVDA, Jean Pierre Franco.

Publié le 2017-07-07 | Le Nouvelliste

Economie -

Plusieurs dizaines de sociétaires, membres de différentes coopératives à travers le pays étaient réunis à Petite-Rivière de l’Artibonite pour la journée internationale des coopératives célébrée en général le premier samedi du mois de juillet. Inclusion était le thème retenu cette année et autour duquel a eu lieu les différentes manifestations à travers le monde. « Tout moun fèt pou andan » a lancé le directeur du Conseil national des coopératives dans son discours. Après avoir entonné l’hymne national et l’hymne à la coopération a débuté la journée de commémoration animée par Me Josué Beaubrun. Dans son discours, Frantz Prinvil a fait avec le développement que les coopératives ont permis de réaliser dans des pays tels que le Canada, en France, en Allemagne, en Hollande et en Italie. En Bolivie, Salvador et uruguay. « En Haïti, nous ne sommes pas encore arrivé à un million de coopérateurs » a-t-il déclaré. Si la plupart des coopératives que nous avions en Haïti se limitent à l’épargne et au crédit, il invite à la création de beaucoup plus de coopératives agricoles, ou d’autres formes tout court, pour apllier à un certain nombre de problème en Haïti. Il y a eu un moment de partage d’expériences entre les représentants d’institutions telles que le Conseil National des Coopératives, des coopératives RACCORD, RACPABA, COOPECPRA, et l’entreprise Haïti Drone Services. « Ma peine est encore plus grande quand je vois que la fourchette de la division est encore sur la table. Tandis qu’il nous faut travailler ensemble si nous voulons obtenir des résultats, si nous voulons que les coopératives servent d’outil pour l’inclusion financière » a dit Frantz Prinvil qui espère voir le renforcement du mouvement coopératif haïtien pour la création de richesses dans les communautés et un vrai développement en Haïti. « On peut compter sur l’Etat Haïtien, et sur le président Jovenel Moïse, qui a le projet d’instituer une coopérative, une coopérative agricole, partout où la caravane va passer » a-t-il aussi ajouté, exhortant les coopératives à se positionner pour tirer profit des avantages que pourrait offrir le passage de la caravane présidentielle dans les zones où elles sont implantées.

Réagir à cet article