Une étudiante haïtienne tuée en République dominicaine

Publié le 2017-06-23 | Le Nouvelliste

Miguelita Marie Sheelove Thomas, une étudiante haïtienne en République dominicaine, a été assassinée à Santiago dans la nuit du 21 au 22 juin 2017. Le corps de l'étudiante, tuée par balle, a été retrouvé aux abords de la route "Las Americas". En 3e année des sciences administratives à l’Université catholique, Miguelita Marie Sheelove Thomas était âgée de 24 ans. Le Groupe d’appui aux rapatriés et aux réfugiés (GARR) dit condamner avec la plus ferme rigueur cet acte barbare. L’organisme appelle les autorités haïtiennes à exiger de l’État dominicain une enquête sérieuse autour de cet acte d’assassinat en vue d’appréhender et punir les auteurs de ce crime odieux. Il appelle aussi les autorités diplomatiques haïtiennes accréditées en République dominicaine à prêter assistance aux parents de la victime afin qu’ils obtiennent justice et réparation. Que s’est-il passé ? Selon les informations fournies par le GARR, Miguelita Marie Sheelove Thomas qui est allée, le 21 juin 2017, à l’université n’était pas rentrée chez elle à l’heure habituelle. « Constatant qu’elle n’était pas retournée à la maison, ses proches et amis étaient partis à sa recherche durant toute la soirée du mercredi 21 juin 2017. Ils ont décidé d’aller faire une déclaration à la police dominicaine tandis que le portrait de la jeune étudiante avait déjà été affiché au bureau de la police dominicaine », détaille la note du GARR. Ensuite le cadavre de la jeune fille a été retrouvé à Las Americas avec des traces de blessures par projectile à la tête et au cœur. « Selon les témoignages, elle aurait été conduite dans un bosquet pour être sauvagement assassinée par des individus non identifiés », souligne l’organisme qui defend les droits des ressortissants haïtiens en terre voisine. GARR souligne que Miguelita Marie Sheelove Thomas n’est pas la seule étudiante haïtienne à être tuée en territoire dominicain dans des conditions similaires. D’une famille de quatre (4) enfants, dont trois (3) filles et un (1) garçon, Miguelita Marie Sheelove Thomas était la troisième fille. Alors que son père, Elou Jean Thomas et sa mère Ania Docteur vivent respectivement aux Etats-Unis et en Haïti, la victime résidait avec ses sœurs et son frère en République dominicaine depuis plus de trois ans afin d’y poursuivre ensemble leurs études universitaires.
Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".