Superbe soirée pour célébrer les 100 ans d’Odette Roy Fombrum

Ce mardi 13 juin ramène le 100e anniversaire de Odette Roy Fombrun. Pour moi, c'est un événement. Après tout, c’est la seule centenaire que je connais, la seule avec qui j’ai conversé pendant plus d’une heure. Ah oui, elle a des choses à raconter, cette dame qui m’a introduite à l’histoire d’Haïti ! Pour marquer l'événement, le rendez-vous est fixé au Karibe pour 7h p.m.

Publié le 2017-06-14 | Le Nouvelliste

Ticket Mag -

Le beau monde de Port-au-Prince a répondu à l'invitation. À 100 ans, on doit bien avoir un carnet d’adresses bien garni et des connections un peu partout. Quand, en plus, on est Odette Roy Fombrun, historienne, éducatrice, et militante qui a endossé mille et une causes, ils doivent être nombreux à vouloir vous rendre hommage. Le Karibe a revêtu ses parures de fête pour l’occasion. Sur la petite cour intérieure, devant la grande salle, pendant près d'une heure, les premiers arrivés se retrouvent entre eux. Ils discutent en profitant des petites pièces qui n'arrêtent pas de passer et de la boisson qui coule à flot. En toile de fond, on apprécie les airs de musique classique présentés par quelques membres de l’orchestre philarmonique Sainte-Trinité. Odette est là, souriante sur une photo imprimée grandeur nature, aux côtés d’un des hommes de sa vie, Toussaint Louverture, lui aussi imprimé sur grand format. Plusieurs des invités s’arrêtent, le temps d’une photo avec les deux illustres personnages. Nous sommes reçus dans la grande salle du Karibe un peu après 8h p.m. Patrice Bayard fait office de maître de cérémonie, exactement comme l’avait souhaité « Manmie O ». Les volontés de ODR, comme on l’appelle aussi, sont souvent des ordres. Celui qui organise un show pour la première fois de sa vie a dénommé ce spectacle « Être humain, être citoyen, être haïtien ». Un thème fort à propos quand on sait qu’Odette a toujours été guidée par la passion d’Haïti et le souci constant de pouvoir à l’éducation des uns et le changement des conditions de vie des autres, pour bâtir un meilleur pays. Marie-Claude Bayard, fille d'Odette, a hérité de la lourde tâche de présenter Odette. Comment présente-t-on rapidement une dame au parcours aussi imposant? Eh bien, c’est nettement plus facile quand on est sa fille et qu’on l’a connue toute sa vie, nous démontre madame Bayard. À travers les propos de cette dernière, on découvre une femme qui est toujours en contrôle, qui cherche toujours des solutions à tout. Aux problèmes des siens, aussi bien que ceux du pays. Les hommages pleuvent. René Gerdy, jeune artiste qui est né et a grandi à Cité soleil, chante sur le « Konbit », thème qui tient à cœur Odette. Le Club des femmes de carrière la présente comme leur icône. Les jeunes de Cité Soleil comme un modèle et une source d’inspiration. L’académie créole comme leur fierté. Les témoignages sont poignants. À travers des vidéos préenregistrées ou en personne, Marie Carmel Lafontant, Marie Étienne, Pierre Buteau, Samuel Pierre, Pauris Jean Baptiste, Eunide Innocent, entre autres, expriment leur affection. Les prestations sont aussi au rendez-vous. Janaka danse au son du violoncelle de Jael. Ses mouvements langoureux traduisent la passion d'Odette, nous dit-on. Les enfants et petits-enfants d’Odette mettent leur talent au service de leur parente. Avec fierté, amour et reconnaissance, ils se font tour à tour chanteur, écrivain, danseur pour rendre un digne hommage à ce trésor national vivant.

Réagir à cet article