La commission de restructuration et de renforcement du CNE fait l’inventaire de l’institution

Les membres de la commission chargée de restructurer et de renforcer le Centre national des équipements (CNE) ont fait l’inventaire mardi, de la situation après six semaines à la tête de cette institution. Lors d’une conférence de presse tenue au Palais national, le commissaire Kinton Louis a dressé un bilan positif de ses 40 jours aux commandes du CNE.

Publié le 2017-05-22 | Le Nouvelliste

National -

Kinton Louis, membre de la commission, évoque un état de délabrement total au Centre national des équipements et une institution dépourvue de ses matériels. Il a confié que plus de 80% des équipements du CNE étaient en panne, avant d'affirmer que le parc d’équipements du CNE est au bord du gouffre par rapport à ce qu’il représentait. Comme ce n’est un secret pour personne, M. Louis, l’un des trois mousquetaires de la commission, indique qu’il y a des matériels appartenant au CNE qui ont été découverts dans des zones reculées du pays. Chez des particuliers notamment. Mais Kinton Louis se réserve le droit de divulguer les identités de ces accapareurs de matériels à la presse. Toutefois, Kinton Louis annonce que les autorités judiciaires vont accompagner les commissaires dans les prochains jours en vue de récupérer ces équipements. « Notre priorité est de récupérer nos équipements », soutient-il, avant de brandir la menace à l’endroit de ces accapareurs : « la justice prendra des mesures sévères.» Par ailleurs, Kinton Louis explique que l’institution a récupéré plusieurs équipements, dont une excavatrice et un loader à Morne à Cabris. Une dizaine de bernes basculantes et deux excavatrices ont été récupérées lundi, a-t-il fait savoir. En ce qui concerne la situation des employés au sein du Centre national, le commissaire annonce que la commission a constitué une batterie d’avocats pour statuer sur le sort de ceux qui n’ont aucun contrat ou lettre de travail. « Un bon nombre de personnes qui prétendent travailler à l’institution n’ont pas un contrat ou une lettre prouvant leur collaboration avec le CNE », a-t-il avancé, avant de souligner que ladite commission a déjà payé deux des 4 mois d’arriérés de salaire. Concernant la caravane du changement dans la vallée de l’Artibonite, Kinton Louis explique que les travaux sont achevés à 70 %. Il s’est enorgueilli qu’avec 15% de capacité en termes d’équipements, le CNE a réalisé l’exploit dans la vallée de l’Artibonite. Au total : 27, 5 kilomètres de routes agricoles ont été construites ainsi que 7,5 kilomètres de ravine ont été curés au niveau de la vallée, si l’on se fie aux chiffres de Kinton Louis.

Réagir à cet article