Un peu d'humilité mesdames et messieurs pour être de véritables chefs

REGARDS

Publié le 2017-04-17 | Le Nouvelliste

National -

La bêtise humaine est égale à son ego. L'estime de soi est ce qui nous procure la confiance nécessaire pour assumer les rôles de responsabilités dans la vie. Par contre, l' «ego» surdimensionné est un cas clinique en psychologie. Une attitude orgueilleuse appelée narcissisme. En Haïti, malheureusement, plusieurs de nos chefs souffrent de cette tare qui peut, avec une grande volonté, se soigner. C'est un mal si répandu, chez nous, que nous pouvons affirmer qu'il est un produit du moule sociétal. La position de domination (être chef) ne fait que le dévoiler. Pourtant, l'ego n'est rien qu'une impression. Rien de tangible, sinon qu'un sentiment d’être et d'avoir qui se repose strictement sur le vide bâti sur des valeurs creuses. Une bulle d'air. L'ego est un tyran insatiable qui tenaille sa proie, dans un piège sans fin de désirs insatisfaits qui le plongent dans la dépression. Nombreux, sont-ils, s'estimant au-dessus des lois (ils ne respectent pas les règles de vie sociale; utilisant, de façon outrancière sirène et gyrophares, méprisant droits et priorités d'autrui). À vouloir faire démonstration de force, ils se vautrent dans la grossièreté et la tyrannie.Oubliant que la fonction du chef commence par le service. Ils témoignent d'un intérêt marqué pour leur personne et de l'opinion d'autrui sur eux-mêmes. Ils perdent le contrôle de la réalité et s'enferment dans une bulle et se déresponsabilisent et attribuent aux autres le poids d’échecs et de fautes qui leurs sont imputables. D’où le développement d'un comportement paranoïde, où on veut toujours s'en prendre aux ennemis imaginaires. Dans un pays de chômage et de misère endémiques, il est incompréhensible, ce mépris affiché sans ambages pour ceux-là qui constituent la majorité. Nous agissons souvent, comme plus riches que nous le sommes. Comme si la pauvreté était une maladie contagieuse et incurable. Il ne faut surtout pas dire à un ami: Je me cherche un emploi, je suis au chômage. C'est considéré comme rabaissant et humiliant. Pourtant, l'argent ne fait pas du chef un être au-dessus de tout soupçon, c'est la transparence de sa gestion et la communication et la justification qui le rendront blanc comme neige. De même que le chef issu de milieu modeste ne se trouve pas, ipso facto, sur la liste de suspects. Et quel qu'il soit le chef doit rendre des comptes, car il gère les deniers publics. Le chef doit être empathique et solidaire à la population; sinon il s'en éloigne et devient un solitaire coupé de sa base. Mépriser les pauvres, banaliser l'argent, c'est gifler huit millions d'Haïtiens qui vivotent dignement, avec moins de 2 dollars, par jour. Ces gens méritent, à défaut de bonnes politiques, le respect de leurs dirigeants. Être chef, c'est savoir se contenir. Pour commander, il faut commencer par être capable de se contrôler. Sans la sérénité qui amène à la maîtrise de soi, on ne peut prétendre à la maîtrise des hommes et des évènements et encore moins des affaires d’État. La vertu la plus fondamentale et, sans doute, la plus rare d'un vrai leader, c'est l’humilité qui s'acquiert contrairement à l’immunité, qui arrive avec la fonction. Si la hiérarchie place le chef en haut de la chaîne de commandement, ce n'est pas pour qu'il se mette au-dessus des valeurs morales et éthiques, au contraire, il doit être le premier à les sauvegarder, puisqu'il en est garant devant la nation. Le chef n'est pas le pouvoir, il en est un délégué. Son autorité est liée à une mission de service à la communauté. Être chef n'est pas une fonction de pouvoir mais de responsabilité. Un vrai chef inspire respect et confiance dans l'application de sa tâche dans la clarté légale et institutionnelle, pas sous la menace et l'intimidation. Au contraire, le vrai chef, le leader, commande sans arrogance, sachant qu'il n'a pas la science infuse. Mais tout en suscitant et écoutant l'avis des autres, la responsabilité de la décision lui incombent. Le chef doit effectuer des choix. Le bien commun sera sa boussole. Sa persévérance et sa vigueur transformeront les obstacles en tremplin. Depuis l’antiquité jusqu'au milieu du XXe siècle, l'homme a évolué sous des régimes despotiques et autoritaires. Cette forme de direction est inadéquate et disparaît au fur et à mesure sur la surface de la terre, il est bon qu'il en soit ainsi. Nous devrions rattraper notre temps. La mégalomanie, le narcissisme sont des attitudes passéistes répertoriées dans la médecine du cerveau et traitées avec efficacité, si le sujet est conscient et motivé d'un désir de guérison. Certains chefs offrent au pouvoir un spectacle délirant et affligeant mais surtout inefficace pour relever les défis de l’ère moderne. L’abnégation, l’humilité et la charité sont autant de nouvelles attitudes du leader moderne. L'amour et la connaissance au service de la nation: riches et pauvres, noirs et mulâtres, paysans et citadins, jeunes et vieux; voilà le secret du progrès et de la bonne gouvernance, sans menace, sans propos grivois, sans irrespect.

Réagir à cet article

Whoops, looks like something went wrong.

1/1 ErrorException in Filesystem.php line 111: file_put_contents(): Only 0 of 347 bytes written, possibly out of free disk space

  1. in Filesystem.php line 111
  2. at HandleExceptions->handleError('2', 'file_put_contents(): Only 0 of 347 bytes written, possibly out of free disk space', '/var/www/vhosts/lenouvelliste.com/httpdocs/vendor/laravel/framework/src/Illuminate/Filesystem/Filesystem.php', '111', array('path' => '/var/www/vhosts/lenouvelliste.com/httpdocs/storage/framework/sessions/Ynlc46basVG1V7dj9dnXfLZCZET235PxFWk2KMCR', 'contents' => 'a:4:{s:6:"_token";s:40:"BjH84va5pHCaeBKTPFxHUFiI6oLZ5Qr1nxpveKdM";s:9:"_previous";a:1:{s:3:"url";s:108:"http://lenouvelliste.com/article/170142/un-peu-dhumilite-mesdames-et-messieurs-pour-etre-de-veritables-chefs";}s:9:"_sf2_meta";a:3:{s:1:"u";i:1503107596;s:1:"c";i:1503107596;s:1:"l";s:1:"0";}s:6:"_flash";a:2:{s:3:"old";a:0:{}s:3:"new";a:0:{}}}', 'lock' => true))
  3. at file_put_contents('/var/www/vhosts/lenouvelliste.com/httpdocs/storage/framework/sessions/Ynlc46basVG1V7dj9dnXfLZCZET235PxFWk2KMCR', 'a:4:{s:6:"_token";s:40:"BjH84va5pHCaeBKTPFxHUFiI6oLZ5Qr1nxpveKdM";s:9:"_previous";a:1:{s:3:"url";s:108:"http://lenouvelliste.com/article/170142/un-peu-dhumilite-mesdames-et-messieurs-pour-etre-de-veritables-chefs";}s:9:"_sf2_meta";a:3:{s:1:"u";i:1503107596;s:1:"c";i:1503107596;s:1:"l";s:1:"0";}s:6:"_flash";a:2:{s:3:"old";a:0:{}s:3:"new";a:0:{}}}', '2') in Filesystem.php line 111
  4. at Filesystem->put('/var/www/vhosts/lenouvelliste.com/httpdocs/storage/framework/sessions/Ynlc46basVG1V7dj9dnXfLZCZET235PxFWk2KMCR', 'a:4:{s:6:"_token";s:40:"BjH84va5pHCaeBKTPFxHUFiI6oLZ5Qr1nxpveKdM";s:9:"_previous";a:1:{s:3:"url";s:108:"http://lenouvelliste.com/article/170142/un-peu-dhumilite-mesdames-et-messieurs-pour-etre-de-veritables-chefs";}s:9:"_sf2_meta";a:3:{s:1:"u";i:1503107596;s:1:"c";i:1503107596;s:1:"l";s:1:"0";}s:6:"_flash";a:2:{s:3:"old";a:0:{}s:3:"new";a:0:{}}}', true) in FileSessionHandler.php line 83
  5. at FileSessionHandler->write('Ynlc46basVG1V7dj9dnXfLZCZET235PxFWk2KMCR', 'a:4:{s:6:"_token";s:40:"BjH84va5pHCaeBKTPFxHUFiI6oLZ5Qr1nxpveKdM";s:9:"_previous";a:1:{s:3:"url";s:108:"http://lenouvelliste.com/article/170142/un-peu-dhumilite-mesdames-et-messieurs-pour-etre-de-veritables-chefs";}s:9:"_sf2_meta";a:3:{s:1:"u";i:1503107596;s:1:"c";i:1503107596;s:1:"l";s:1:"0";}s:6:"_flash";a:2:{s:3:"old";a:0:{}s:3:"new";a:0:{}}}') in Store.php line 263
  6. at Store->save() in StartSession.php line 88
  7. at StartSession->terminate(object(Request), object(Response)) in Kernel.php line 177
  8. at Kernel->terminate(object(Request), object(Response)) in index.php line 58