Le cortège d’Aristide essuie des tirs

Publié le 2017-03-20 | Le Nouvelliste

National -

Le cortège de l’ex-président Jean-Bertrand Aristide a essuyé des tirs au bas de Lalue, lundi après son audition devant le juge Jean Wilner Morin, a confié au journal Joël Vorbe, membre du directoire du parti Fanmi Lavalas. « Jean-Bertrand Aristide est indemne mais un agent de sécurité a été blessé ainsi qu’au moins un des sympathisants lavalas », a poursuivi Vorbe. Me Gervais Charles, avocat du parti, a indiqué au journal que le juge Poyo a été requis pour faire le constat de traces de sang remarquées sur la voiture de l’ex-président quand il est arrivé chez lui. Dans des photos publiées sur les réseaux sociaux après l'incident on peut voir une grosse 4x4 grise maculée de taches de sang, mais pas d'impact de balle visible sur la carosserie. « L’incident a eu lieu entre Piyay Market et l’ancien immeuble de Châtelain Tour (Lalue). Il y a eu des tirs, on en ignore l’origine », selon une source de la PNH interrogée par Le Nouvelliste. Le cortège de l’ex-président revenait du Bicentenaire où Jean Bertrand Atistide avait répondu à une convocation à titre de témoin. Il était composé de plusieurs véhicules dont deux tout-terrain du Corps d’intervention et de maintien de l’ordre (CIMO) de la PNH, à l’avant et à l’arrière. Les policiers ont essuyé des jets de pierres après l’incident, a expliqué la source policière interrogée par Le Nouvelliste. « Je ne suis pas au courant, je vais me renseigner » a répondu au journal un membre de l’entourage du président Jovenel Moïse. L’ex-président Jean Bertrand Aristide dont les sorties publiques sont rarissimes, a été auditionné à titre de témoin par le juge d’instruction Jean Wilner Morin dans le cadre du dossier de blanchiment des avoirs concernant Jean Anthony Nazaire, ex-commissaire de police et proche de l’ex-chef d’Etat. Ce dernier a été un fonctionnaire affecté aux services de sécurité et de logistique au palais national durant la présidence de JBA. L’ancien prêtre de St Jean Bosco était accompagné de ses avocats Mario Joseph et Gervais Charles, et de l’ancienne candidate aux élections présidentielles de novembre 2016, Maryse Narcisse. Plusieurs parlementaires lavalas, notamment le sénateur Nenel Cassy, les députés Printemps Bélizaire et Bertrand Synal, et l’ancien sénateur Yvon Feuillé ont également été remarqués. Le représentant national de Fanmi Lavalas n’a pas fait de commentaires à sa sortie du tribunal. Toutefois, Me Mario Joseph a indiqué que l’audition s’est bien déroulée. Selon lui, Jean-Bertrand Aristide a répondu à toutes les questions. « C’est fini. Il n’y a pas d’autres rendez-vous qui ont été pris, car Jean-Bertrand Aristide a été entendu comme témoin. Aussi simple que ça ! », a-t-il dit.

Réagir à cet article