Skal Labissière explose les parquets de la NBA !

UNE Hier soir, le jeune Haïtien a sorti le grand jeu pour accorder la victoire à son équipe, les Kings de Sacramento, face aux Suns de Phoenix. Avec 32 points et 11 rebonds à son actif, notre Skal Labissière est devenu le premier joueur de la draft 2016 à passer la barre des 30 points. De quoi s’en réjouir !

Publié le 2017-03-16 | Le Nouvelliste

Ticket Mag -

Si le transfert surprise de DeMarcus Cousins laisse encore les fans de Sacramento dans la perplexité et le désarroi, il a pour l’instant permis une éclosion inattendue : celle de Skal Labissière. Depuis le 23 février, le pivot haïtien a joué plus de 10 minutes à 9 reprises et terminé 6 rencontres en double-figure, lui qui, avant le départ de « Boogie », n’avait passé que 52 minutes sur les parquets de la NBA, évoluant essentiellement en D-League. « Je n’ai pas du tout été surpris », confie le jeune basketteur. « Je suis plus agressif, je pense à l’action suivante, je vais chercher tous les rebonds, je reviens en défense et j’aide mes coéquipiers. C’est une question d’efforts, le reste viendra. Ils me font vraiment confiance sur le terrain », assure celui qui a fait la différence en fin de match avec 21 points à lui tout seul dans le dernier quart-temps. Skal Labissière, 20 ans, 2 mètres 16, ancien joueur de basket-ball de l'équipe du Collège Canado-Haïtien, était parti s'établir aux USA peu après le séisme du 12 janvier grâce à l’appui de Power Forward International de Valmera Pierre, alias Titanic et a pu poursuivre dans son sport de prédilection une très belle carrière. Très peu utilisé depuis le début de saison, Skal en a profité hier soir pour montrer que malgré son physique frêle, il a de l’énergie et du jeu à revendre. « C’est un joueur talentueux et nous l’avons servi à des endroits où il pouvait être efficace. Une fois que vous avez marqué quelques paniers faciles, vous vous sentez bien plus en confiance », a confié l’entraîneur des Sacramento Kings, Dave Joerger. Faut-il déjà prévoir de meilleurs jours pour les Kings dans la NBA ? Ce ne serait pas pour nous déplaire ! Go Skal, go !

Réagir à cet article