Danilo Perez, une étoile du jazz panaméen, a PAPJAZZ

Sur invitation de l’ambassade du Panama, Danilo Perez, qui foule pour la première fois la terre d’Haïti à l'occasion du XI Festival International de Jazz de Port-au-Prince, a accordé une interview exclusive au journal Le Nouvelliste. Retour sur le parcours de ce musicien hors pair qui fait la fierté de son peuple.

Publié le 2017-03-13 | Le Nouvelliste

Culture -

À l’ouverture du XI Festival International de Jazz de Port-au-Prince, le samedi 4 mars dernier, le célèbre jazzman panaméen Danilo Perez était dans nos murs pour clôturer la soirée de lancement du Papjazz. Malgré la forte pluie qui s’est abattue sur Port-au-Prince ce soir-là, Danilo Perez, déterminé à se faire connaître du public haïtien, a quand même exécuté les plus beaux morceaux de son répertoire. Pour le bonheur des amateurs de Jazz qui avaient fait le déplacement au Parc Historique de la Canne à Sucre et qui ont attendu, stoïques, jusqu’à la fin. Sur invitation de l’ambassade du Panama à Port-au-Prince, avec le soutien du ministère des Affaires étrangères du Panama et de la Fondation Jazz Haïti, de Copa et American Airlines, Danilo Perez a participé à l'ouverture du XI festival de jazz de Port-au-Prince. La présence du musicien panaméen à succès en terre haïtienne rentre dans le cadre de la promotion de la diplomatie culturelle que prône le gouvernement du Panama. Quelques heures avant l’ouverture du festival, dans une interview exclusive, réalisée à l’instigation de l’ambassadeur de la République du Panama en Haïti, Xiomara Perez, qui ne voulait pas laisser passer inaperçu le séjour de 48 heures du jazzman Danilo Perez nous a confié comment la musique de Tabou Combo a bercé son enfance. Fils d’un père chanteur et éducateur, Danilo, une des gloires de la musique jazz au Panama et du continent américain, qui a été nommé ambassadeur de la culture du Panama et artiste pour la paix par l'Unesco, a grandi en écoutant de la musique populaire, dont la base lui a été inculquée par son père. Il a été au conservatoire pour y étudier la musique classique où, selon ses dires, il a eu pour mentors de très grands maestros. Il a fait ses débuts avec l’orchestre de son père en jouant notamment beaucoup de musiques populaires. Petit à petit, la carrière de Danilo a démarré en accompagnant des artistes internationaux de renom en tournée au Panama. « J’ai commencé à travailler comme professionnel à 12 ans – depuis je n’ai jamais cessé de travailler la musique », a révélé l'artiste, qui a vu beaucoup de ses disques nominés aux Grammy Awards. Pianiste talentueux, Danilo Perez, qui a parcouru un long chemin dans la musique jazz, se déplace beaucoup en tant que compositeur, en tant que professeur, et en tant que directeur artistique depuis plus de 10 ans au Panama et aux États-Unis. Surnommé affectueusement « el Cholo », le Panama revendique Danilo comme son musicien de jazz le plus cosmopolite. « Peu à peu, il est devenu l'un des musiciens de jazz les plus dynamiques et les plus influents de notre temps », s’enorgueillit une note de l’ambassade du Panama en Haïti qui considère ce pianiste comme un trésor mondial du jazz. Danilo se définit comme un artiste très ouvert. Avec générosité, il a offert avant l'ouverture du festival un « master class » à des pianistes et musiciens haïtiens. « Au cours de la séance que j'ai animée, j'ai rencontré des musiciens professionnels haïtiens talentueux. Ils ont manifesté une grande envie d’apprendre d'autres styles de jazz », a-t-il souligné, précisant qu’il leur a parlé de son expérience. Éclectique, Danilo travaille sur des musiques différentes. Dans son univers se croise toute une variété : les musiques iranienne, palestinienne, latino-américaine et ouest-africaine...

Réagir à cet article