Karibe plein comme un œuf pour le PAPJAZZ

Le Nouvelliste | Publié le : 2017-03-05 Le pianiste allemand Sebastian Schunke et sa bande, l’Américano-Haïtienne Vanesssa et Alex Jacquemin, et le pianiste cubain Gonzalo Rubalcaba, à la tête du trio Volcano, ont fait un bonheur au Karibe, à Pétion-Ville, le dimanche 4 mars, à la 11e édition du Papjazz.

Publié le 2017-03-06 | Le Nouvelliste

Culture -

À Tabarre, samedi, la pluie a tambouriné sur le piano de Carol Welsman, une chanteuse à la voix douce et légère qui charmait le public. On venait même près de la scène pour éviter la pluie et l’écouter. Mais cette maudite pluie a fait des claquettes sur la scène, a lavé le parc. Ce dimanche, le jazz dans toute sa splendeur a chaleureusement gagné le cœur du public. On voulait oublier samedi et penser à l’instant présent. Après la prestation de Sebastian Schunke et ses musiciens, le public a fait place au couple d'artistes tant attendu : Vanesssa et Alex Jacquemin. Un couple encadré par des musiciens hors pair qui ont baladé les jazzophiles au Brésil. Tout le répertoire de Vanessa à l'occasion de cette soirée est un hommage au pays de la samba. Elle n’a chanté qu’une chanson de son cru en créole. Elle a du charme. Elle a de la voix. Venant d'elle, on s’attendait à plusieurs chansons farcies de jazz tirées du répertoire de la culture haïtienne. Eh non. Elle s’est confortablement installée chez les compatriotes d’Antonio Carlos Jobim. Le clou de la soirée, comme on s’y attendait, a été le pianiste cubain Gonzalo Rubalcaba. Il a le sens du rythme. Sa manière de broder les standards du jazz avec un brin de charme et de légèreté met du soleil dans les notes de musique. Les deux autres musiciens qui l’ont accompagné ont donné du tonus à ces rythmes chauds qui respirent beaucoup un parfum de Buena vista social de Cuba. Vers vingt heures, les jazzophiles qui ont pris rendez-vous pour une nuit de “jamais dodo” se sont rués vers Asu lounge pour prolonger le moment magique.

Le comité d’organisation du Papjazz, dans une note, a fait savoir que « le concert de clôture du Festival International de Jazz de Port-au- Prince du samedi 11 mars se tiendra à l'hôtel Karibe. Suite aux intempéries subies au Parc de la Canne à Sucre lors de l'ouverture du festival les organisateurs ont préféré opter pour l'hôtel Karibe pour la soirée du 11 mars sur la scène Prestige. L'ensemble des concerts prévus cette semaine sur la scène Barbancourt de l'université Quiskeya, la scène de l'institut français, celle de la Fokal et la scène Sogebank, place Boyer, sont maintenus sur les sites prévus dans le programme. Tout comme le sont les afters au Presse café ce soir, mardi à l’hôtel Montana, mercredi à l’hôtel Marriott, jeudi aux Jardins du Mupanah, et vendredi et samedi au Quartier Latin. »

Réagir à cet article