Quatre grosses pointures pour lancer le festival de jazz

Carol Welsman du Canada, Sarah Charles des USA, Danilo Pérez du Panama au Parc Historique; et Mike Del Ferro des Pays-Bas au Quartier Latin, ce sont les deux affiches pour lancer la onzième édition du Festival international de jazz de Port-au-Prince ce samedi soir. Cette onzième édition, tenue exceptionnellement en mars, va jusqu'au 11.

Publié le 2017-03-03 | Le Nouvelliste

Ticket Mag -

Fini le carnaval qui a été réparti cette année dans plusieurs communes du pays, c'est le moment de se concentrer sur le festival de jazz qui va du 4 au 11 mars, sur plusieurs sites du pays. Le coup d'envoi de cette onzième édition, qui se tient exceptionnellement en mars cette année, sera donné au Parc Historique samedi à compter de 6 p.m. C'est une dame qui donnera la bénédiction. Il s'agit de Carol Welsman qui nous vient du Canada. L'artiste est une chanteuse avec un C.V. des plus formidables. 6 Junos (l'équivalent canadien des Grammy awards), un album dans le top 5 des meilleurs en 2008 aux USA. On la présente comme une voix agréable et une pianiste dotée de sensibilité. Une autre lady lui succèdera à 7 p.m., il s'agit de Sarah Charles qui n'a de cesse de sillonner les meilleures scènes de jazz de New York, dont Blue note au Carnegie hall et Jazz at Lincoln center. Elle sera accompagnée par un trompettiste du nom de Christian Scott. Les organisateurs parient qu'on se mouillera à un style original, hypnotique, aux accents soul-jazz et RnB. La soirée au Parc Historique sera bouclée par l'une des plus grandes personnalités à l'affiche de cette onzième édition du Festival international de jazz de Port-au-Prince. Il s'agit de Danilo Pérez du Panama. Un pianiste, éducateur, compositeur qui joue avec d'autres grands noms comme Jon Hendricks, Terence Blanchard ou Paquito D'Rivera. Si l'on vous dit qu'il a collaboré avec Dizzie Gillespie, c'est tout dire de son aura de grande star. Artiste très engagé, hier ambassadeur de bonne volonté à l'Unicef, actuellement artiste de l'Unesco pour la paix, fondateur et directeur artistique du Panama jazz festival...beaucoup pour un seul homme. La première soirée du festival se terminera au Quartier Latin à 9h p.m avec Mike Del ferro des Pays-Bas. On dit de lui que sa touche est classique, son style imprégné de l'influence de ses maîtres dont Duke Ellington. Deux invités locaux intègreront son show. Il s'agit de Richard Barbot à la basse et John Bern Thomas à la batterie. Amateurs de jazz et mélomanes, à vos marques ! Rappelez-vous que les concerts sont gratuits, sauf ceux tenus au Parc Historique et à l'hôtel Karibe.

Réagir à cet article