Gonaïves organise son carnaval

Publié le 2017-02-17 | Le Nouvelliste

National -

Des milliers de personnes ont descendu vendredi soir au centre-ville des Gonaïves pour assister au premier jour du carnaval de l’indépendance. Selon les premiers constats, tout s’est déroulé sans incident majeur. Staff Band a démarré le carnaval. Toujours en bonne forme, cette bande à pied a défilé dans les principaux quartiers populaires. Elle a fait les délices de ses fans inconditionnels. Entretemps, des centaines de personnes de tout âge massées à la rue Fabre Geffrard se défoulent au rythme des décibels de certains stands. La cacophonie ne les dérange pas. L'ambiance est tout ce qui importe. Vers 10h p.m., le Disc-jockey (D.J.) Pendenden se pointe. Ensuite Fanfan et Tony Mix. A leur manière, ils ont animé le public qui n’attendait que cela. Contrairement à Fanfan, Pendenden et Tony Mix ont mis tout leur poids dans la balance. Comme si c’était leur dernière soirée. Sans se lasser, les fêtards ont dansé et entonné les refrains les plus populaires jusqu’à une heure du matin. Dans le périmètre du parcours, les dispositifs de sécurité sont renforcés. Les forces de l’ordre et les brigadiers sont tres visibles. Ils font un bon travail. De temps à autre, ils interviennent pour calmer les nerfs. L’équipe secouriste de la mairie se fait également remarquée. Ce samedi soir, les carnavaliers ont rendez-vous avec Mass Konpa, Djakout #1, Frajil Mizik et Nouvo. Une affiche qui annonce la couleur.

Réagir à cet article