ANÉMIE : causes, symptômes et solutions

Trouble du sang le plus fréquent et le plus connu, l’anémie est une maladie à connaître et un fléau à éradiquer.

Publié le 2017-01-16 | Le Nouvelliste

Village Santé -

Le sang Dans notre corps, il y a environ 5 à 6 litres de sang. Ce composant liquide, rouge et vital du corps humain est constitué d’une partie liquide (plasma) dans laquelle sont inclus des éléments solides et des molécules diverses. Les éléments solides (des cellules) sont de trois types : les globules rouges ou hématies, contenant un pigment rouge (l’hémoglobine) chargé d’apporter l’oxygène aux différents tissus ; les globules blancs, impliqués dans la protection de l’organisme contre les menaces externes et internes (bactéries, virus, corps inorganiques...) ; et les plaquettes, responsables du phénomène de la coagulation. Définition d’une anémie L’hémoglobine est une protéine contenue dans les globules rouges. Elle permet le transport de l’oxygène dans toutes les cellules du corps via le sang. L'anémie est une baisse anormale du taux d'hémoglobine dans le sang. Il y a donc anémie quand l’hémoglobine des globules rouges ne transporte pas assez d’oxygène dans les cellules. Cette diminution du taux d’hémoglobine par unité de volume dans le sang va provoquer chez les personnes atteintes l’essoufflement et la fatigue constante, car le cœur doit redoubler d’efforts pour transmettre la dose d’oxygène dont les cellules ont besoin pour bien fonctionner. On parle d'anémie quand le taux d'hémoglobine tombe en dessous des 140 grammes par litre de sang chez le nouveau-né, des 130 g/l chez l'homme adulte et des 120 g/l chez la femme adulte. Causes Deux mécanismes peuvent être responsables d’une anémie : a) Destruction accélérée des globules rouges circulants b) Production insuffisante de globules rouges Le premier cas est le plus fréquent. Sont inclus dans cette catégorie les pertes importantes de sang (hémorragies, que ce soit une grande perte de sang dans un laps de temps ou de petites pertes sur une durée très longue) ; la mort prématurée des hématies (hémolyses) ; des troubles au niveau de l’hémoglobine (le plus courant étant l’anémie falciforme), etc. Dans certaines situations, l’anémie est due à des infections, une insuffisance rénale, des médicaments... Dans le second cas, nous retrouverons les carences en fer, en vitamine B9 ou B12, certaines maladies affectant la moelle osseuse, les cancers, les infections parasitaires, certaines maladies du tube digestif (ulcères d’estomac)... Symptômes Selon le degré de l’anémie et sa rapidité d’installation, nous détecterons les signes et symptômes suivants : • Céphalées (maux de tête) • Vertiges • Evanouissements • Sensibilité excessive au froid • Bourdonnements d’oreilles • Points noirs devant les yeux • Faiblesse musculaire • Fatigabilité • Perte d’appétit • Difficulté à respirer et douleur après les efforts physiques • Palpitation • Crampes nocturnes • Œdème (gonflement) des chevilles • Pâleur, perte d’élasticité et du tonus de la peau • Chute des cheveux • Irrégularité voire absence des règles • Perte du désir sexuel en cas d’anémies sévères Conséquences En dehors de tous ces symptômes affectant la qualité de vie de l’individu, l’anémie peut à la longue provoquer d’autres maladies (maladies cardiaques, insuffisance rénale, etc.). Elle augmente les risques de morbidité, de mortalité maternelle et de mortalité fœtale ainsi que le risque d’avoir un enfant de faible poids à la naissance. Solutions Certaines habitudes de vie permettent de lutter contre l’anémie. Voici une liste non exhaustive : • Avoir une alimentation saine et équilibrée, et un rythme de vie approprié • Augmenter la consommation d’aliments riches en fer pour les femmes adultes non ménopausées, les adolescentes et les bébés non allaités • Prêter attention aux moindres pertes de sang • Bannir l’alcoolisme • Limiter l’automédication Emmanuel JOSEPH Etudiant en médecine et en psychologie drpsyjoseph@gmail.com

Réagir à cet article