Commission de passation de pouvoir/Installation

Jovenel Moïse entame sa transition vers le palais national

Publié le 2017-01-11 | Le Nouvelliste

National - La commission de passation de pouvoir entre le président élu et le président sortant est enfin complète. Au palais national hier mercredi, Jovenel Moïse et Jocelerme Privert ont officiellement installé les 10 membres de cette structure et entamé la transition qui doit aboutir à l’installation du nouveau chef d’Etat le 7 février prochain. Jovenel Moïse commence à prendre connaissance des bureaux qu’il aura à occuper dans quelques semaines au palais national. Jocelerme Privert, accompagné du Premier ministre, Enex Jean-Charles, mercredi au palais national, s’est entretenu avec le président élu. Une rencontre qui a donné lieu à la formation de la commission de passation de pouvoir. Pour la nouvelle équipe, c’est l’ancien ministre de l’Economie et des Finances de Martelly, Wilson Laleau qui coordonne. Il est assisté de Christine C. Jacques, Ardouin Zephirin, Jean Walnard Dorneval et Gerd Pasquet. Pour le gouvernement sortant, c’est l’ancien Premier ministre Jean-Max Bellerive, chef de cabinet de Jocelerme Privert qui coordonne. Il est assisté de Joanas Gué, conseiller de Privert; la secrétaire générale de la Primature, Maritès Ménager ; le chef de cabinet du Premier ministre, André Lemercier Georges; Herbert Docteur, membre de cabinet du Premier ministre. Selon un communiqué du palais national, à l’issue de cette rencontre, une première réunion de travail s'est immédiatement tenue et une transmission de documents a déjà eu lieu entre les membres de la Commission de passation de pouvoirs. Joint au téléphone mercredi soir, un membre de la commission du côté du gouvernement en place a fait savoir au Nouvelliste que pendant cette première rencontre ils ont élaboré les modalités de travail et ont déjà commencé avec la transmission de certains dossiers. « Maintenant nous attendons que les représentants du président élu dans la commission nous fassent des requêtes. Nous allons les faciliter dans la plus grande transparence… », a garanti ce membre de la commission. Notre source a souligné que du côté du gouvernement sortant ils sont là pour la transmission et la facilitation. L’autre partie doit s’assurer que la nouvelle équipe gouvernementale ait toutes les informations et tous les documents nécessaires avant le 7 février pour pouvoir bien faire la transition. Jovenel Moïse étant un président élu, il est déjà pris en charge par l’Etat, a souligné notre source gouvernementale. Dans la commission, les cinq membres du pouvoir en place n’ont pas besoin de budget pour fonctionner, cependant, du côté de Jovenel Moïse oui. Le bureau du président élu devra soumettre son budget qui prendra en compte les préparatifs pour le 7 février et leur fonctionnement au gouvernement. « Le palais national et la Primature sont ouverts aux représentants du président élu », a rassuré notre contact au sein du pouvoir sortant. Le Nouvelliste a tenté en vain d’entrer en contact avec les représentants de Jovenel Moïse dans la commission de passation du pouvoir.

Réagir à cet article