Les remous de l’actualité du mercredi 11 janvier 2017

Publié le 2017-01-10 | Le Nouvelliste

National -

12 janvier : une cérémonie œcuménique au palais national Pour commémorer les 7 ans du tremblement de terre du 12 janvier 2010, la Présidence de la République organise, le jeudi 12 janvier 2017, à 10 heures du matin, une cérémonie œcuménique dans la cour du palais national. Cette cérémonie sera une occasion pour rendre hommage aux victimes du terrible séisme qui endeuilla la nation haïtienne sept ans plutôt. Démission de Sauveur Pierre Étienne à la tête de l’OPL Le professeur Sauveur Pierre Étienne annonce sa démission au poste de Coordonnateur général de l’Organisation du peuple en lutte (OPL). Suite à son échec à l'élection présidentielle de 2015, il avait par la suite soutenu le candidat de LAPEH, Jude Célestin, qui est arrivé en deuxième position lors du scrutin présidentiel du 20 novembre 2016. Il se retire de la direction de l’OPL au nom de l’alternance démocratique et de la modernisation en cours au parti. CEP : deux journées de formation au Cap-Haïtien Le Conseil électoral provisoire a lancé lundi, au Cap-Haïtien, deux journées de formation à l'intention d'une centaine de personnes, appelées à former les Bureaux du contentieux électoral communal (BCEC). Cette initiative entre dans le cadre de l'organisation des élections locales prévues le 29 janvier de l'année en cours. Parallèlement, les agents de sécurité électorale (ASE) des Gonaïves réclament leurs salaires du CEP. Mort calciné au volant de son véhicule Un homme a péri dans l’incendie d’une voiture dans l’après-midi du lundi 9 janvier au Portail Léogâne (Port-au-Prince) dans un accident de la circulation. Il se trouvait au volant, moteur tournant, quand le véhicule s’est subitement embrasé. Quand les pompiers sont arrivés, malgré les manœuvres de la population, il était déjà trop tard. Des flammes de plusieurs mètres de haut jaillissaient de ce véhicule. Lancement du second tour des élections sénatoriales et locales Le Conseil électoral provisoire (CEP) a lancé officiellement la campagne électorale pour le second tour des sénatoriales ainsi que les joutes électorales locales programmées pour le 29 janvier 2017. Cette campagne prendra fin le 27 janvier 2017, à minuit. Cette campagne électorale concerne le second tour du tiers du Sénat, les élections locales (CASEC, ASEC, délégués de ville) et l'élection complémentaire pour la section communale de Fond-Cochon dans la circonscription de Roseaux, élections qui se dérouleront le dimanche 29 janvier prochain. Mouvement de protestation devant la mairie de Pétion-Ville Samedi dernier, suite aux funérailles du policier Claude Rigaud Clermont assassiné le dimanche 11 décembre par les membres de la bande armée du dénommé «Lèlè» soutenue par le maire de Pétion-Vile, Dominique Saint-Roc, un mouvement de protestation improvisé a eu lieu devant les locaux de la mairie de Pétion-Ville. La famille et les amis ont pointé du doigt le maire de ladite commune et exigent que justice soit rendue. A noter que Monsieur Saint-Roc a été entendu le mardi 13 décembre 2016, au parquet de Port-au-Prince, suite aux dénonciations de la clameur publique qui l’accuse d’avoir fait libérer le présumé bandit Jean-Hilaire Ladouceur alias, «Lèlè», qui se trouvait au commissariat de Pétion-Ville après avoir été interpellé par la Police nationale d’Haïti. Marie-Denise Claude salue l’accession de quatre femmes au Parlement La ministre à la Condition féminine et aux Droits des femmes, Marie Denise Claude, a salué l’arrivée au Parlement haïtien de quatre femmes à la suite des élections. Il s’agit de Saint-Jean Marie Gladice Lundi, Raymonde Guerda Bellevue Alexandre, Rival et Dieudonne Étienne Luma, élues respectivement députés des circonscriptions de Jérémie, de Cornillon, de Savanette, et sénatrice du département du Nord. Deux mouvements de protestation aux abords du Parlement haïtien Des partisans du sénateur élu de la Grand’Anse, Guy Philippe, ont manifesté lundi devant le Parlement haïtien pendant le déroulement de la première session de l’Assemblée nationale pour réclamer la libération dudit sénateur qui a été arrêté et transféré aux Etats-Unis le 5 janvier en cours. Parallèlement, des partisans du député malheureux de Marigot, Dieudonné Lhérisson, ont manifesté pour la non-validation des pouvoirs du député Déus Deroneth élu sous la base d’un faux arrêt.

Réagir à cet article