Résultats définitifs : L’OPL accepte un « système de fait accompli »

Publié le 2017-01-10 | Le Nouvelliste

National -

L’Organisation du peuple en lutte (OPL) se positionne deux jours après la publication des résultats définitifs de l’élection présidentielle du 20 novembre ayant conduit à la victoire de Jovenel Moïse dès le premier tour. Lors d’une rencontre avec la presse ce jeudi, le secrétaire exécutif de l’OPL se dit certain qu’il n’y a pas eu de résultats. Toutefois, Maurissaint Jean Irvelt Chéry reconnaît qu’il y a un président élu dans un système de fait accompli. L’ancien sénateur ne mâche pas ses mots pour critiquer le CEP de Berlanger qui, dit-il, s’est différencié du CEP d’Opont par rapport à l’arrogance verbale. « Il y a seulement 4% de votes fiables. Les conseillers électoraux décident quand même de publier les résultats. À chaque fois, les mêmes erreurs persistent. Les conseillers mettent le peuple haïtien devant le fait accompli. Ils s’entendent au Palais national sur le calendrier, sur quel changement opéré au niveau du système comme par exemple l’inscription en ligne des mandataires. Ils décident sur quel type de vérification qu’ils vont faire », a déploré le secrétaire exécutif de l’OPL. Il se demande si l’opposition va livrer une bataille avec le président élu ou regarder comment il va aborder les maux de ce pays. À la question de savoir si l’OPL compte s’asseoir avec le 58e président d’Haïti, Maurissaint Jean Irvelt Chéry répond par l’affirmative. « L’OPL est toujours prête à s’asseoir pour poser les problèmes structurels de ce pays. Il est nécessaire de chercher la solution ensemble », dit-il, rappelant que l’OPL était présente à El Rancho pour tenter de résoudre les problèmes conjoncturels. L’OPL propose au nouveau président élu de convoquer les états généraux de la nation afin de recoudre les tissus sociaux et poser les problèmes réels du pays. « Est-ce que le prochain locataire du palais va diriger uniquement avec ses partisans ou est-ce qu’il va le faire avec l’équipe économique dominante qui veut garder ces deux pouvoirs ou bien s’asseoir ensemble ? », ces questions restent les préoccupations de l’Organisation du peuple en lutte. La conseillère Marie Frantz Joachim pointée du doigt Le candidat à la députation de l’OPL pour la circonscription de Savanette n’y va pas par le dos de la cuillère pour dénoncer la conseillère Marie Frantz Joachim qui, selon lui, a traité sa requête devant le BCEN au profit de Gerda Benjamin Bellevue. Le candidat malheureux Dieunoit Dupermé dénonce la conseillère qui, soutient-il, n’a pas respecté les prescrits du décret électoral. « Nous avons produit une contestation auprès du BCED du Centre. À travers cette requête, nous avons sollicité la verification de certains procès-verbaux et des listes d’émargement, car il y a des procès-verbaux entachés d’irrégularités et de fraudes. Au BCEN, la conseillère Marie Frantz Joachim qui estime que la vérification des procès-verbaux serait au détriment de Mme Gerda Benjamin Bellevue a décidé de rejeter la requête », a fustigé Dieunoit Dupermé. Il rappelle qu’en matière électorale, il ne doit pas y avoir de traitement de faveur. Par ailleurs, il appelle la communauté de Savanette à garder son calme.

Réagir à cet article