ELECTION PRESIDENTIELLE - JOVENEL MOISE

La CCIH et l’ADIH saluent l’élection de Jovenel Moïse

La valse de félicitations au président élu Jovenel Moïse continue. Après la publication des résultats définitifs le mardi 3 janvier par le Conseil électoral provisoire, ils sont légion à féliciter le candidat du PHTK qui devient le 58e président du pays.

Publié le 2017-01-04 | Le Nouvelliste

National -

La Chambre de commerce et d’industrie d’Haïti (CCIH) ainsi que l’Association des industries d’Haïti (ADIH) ont respectivement adressé leurs « plus vives et sincères félicitations » à Jovenel Moïse pour son « élection démocratique comme 58e président de la République d’Haïti ». Cette nouvelle est plutôt rassurante. Elle sonne la fin du long processus électoral démarré en 2015 pour élire un nouveau chef d’État. La présidentielle est une page qui est décidément tournée. En ce sens, ces associations de patron y voient un dénouement heureux quant aux remous et à l’abattement que ces deux élections présidentielles en un an avaient suscités. La CCIH, dans une note, dit souhaiter que ce « quinquennat soit placé sous le signe de la réconciliation nationale et du progrès social et économique pour toutes les couches de la population haïtienne. » L’ADIH, quant à elle, déclare se « tenir à la disposition du nouveau président de la République et de son administration afin de le soutenir dans ses nouvelles fonctions ». À propos de ces élections, le pays est presque au bout du tunnel. Et le retour à la stabilité est plus que souhaité par ces deux associations de patrons qui ne cachent pas leur satisfaction devant la « victoire de Jovenel Moïse », ancien président de la Chambre du commerce du Nord-Ouest. « La pérennité des industries en Haïti, l’émergence de nouveaux investisseurs confiants dans l’avenir et la création d’emplois ne peuvent se faire sans un gouvernement permanent, légitimement élu », soutient l’ADIH. De son côté, « [La CCIH] souhaite que durant ce quinquennat puissent être créées les conditions optimales pour le développement des affaires en Haïti ». Par ailleurs, l’ADIH, dont la note porte la signature de Georges B. Sassine, a mis un point d’honneur à souligner la détermination du président Jocelerme Privert « sans laquelle le processus électoral n’aurait pas été possible ».

Réagir à cet article