Haïti – Culture

Au Festival international de jazz, la jeune artiste Jenny Joissaint extériorise ses talents à Jacmel

Dans le cadre de la 12e édition du Festival international de jazz de Port-au-Prince, la ville de Jacmel a accueilli cet événement le mercredi 24 janvier 2018. Un concert gratuit a eu lieu au port touristique de la ville. Outre les autres régions du pays où se déroule ce festival, cette manifestation artistique et culturelle a pu séjourner dans la cité d’Alcibiade Pommayrac, sous les auspices du ministère de la Culture et la Communication (MCC) et l’ambassade américaine en Haiti.

Publié le 2018-01-25 | Le Nouvelliste

Culture -

En présence entre autres des membres de la délégation de l’ambassade américaine à Port-au-Prince, des autorités et représentants des ministères de la Culture et du Tourisme, devant des centaines de spectateurs et spectatrices venus d’horizons divers, le coup d’envoi a été donné vers les six heures et demie par une série de discours.

Mme Adair Hamilton, attachée culturelle de l’ambassade des États-Unis, dans son allocution, a eu l’occasion de placer l’événement dans son contexte. Cette exceptionnelle manifestation de musique de jazz a donné également l’opportunité à l’ambassade de présenter au public les performances de l’artiste Loide Rosa Jorge.

Depuis 2007, la capitale d'Haiti offre au public et aux festivaliers, toujours plus nombreux, un festival international de jazz. Cet événement culturel et musical à but non lucratif est un important rendez-vous culturel annuel offert aux Haïtiens au mois de janvier.

Comme à l’accoutumée, les musiciens jazzy viennent du monde entier, le plus souvent des États-Unis, du Canada et notamment du Québec, de France, des Antilles, de Belgique, du Mexique, du Chili, d'Allemagne, d'Espagne, de Suisse et de la diaspora haïtienne.

Comme dans plusieurs domaines, la ville de Jacmel se fait toujours remarquer aux yeux de plus d’un, par sa créativité et par les talents de ses fils et filles, particulièrement à travers l’art, la littérature et la musique. La performance de la jeune artiste Jenny Joassaint, de son nom de scène « Jenny J », a encore bien confirmé cette qualification.

Sous une pluie d’applaudissements, l’artiste Jenny J, en compagnie de ses musiciens, a gravi le podium au port touristique de Jacmel, devant une assistance enthousiaste, pour chanter son premier morceau, une interprétation de Bob Marley : « Redemption song». « Le choix de monter sur scène avec une musique tirée de l’un des albums de l’icône jamaïcaine de la tendance reggae m’inspire toujours par les paroles de liberté que chantait Bob Marley », explique Jenny J.

L’artiste a aussi présenté au public "La Peson'n" de Boulo Valcourt. Mais aussi son propre texte. Le rythme du groupe a été soutenu par des percussionnistes qui ont monté une excellente combinaison de solos et de performances de groupe.

À l’approche de la célébration de son 13e d’anniversaire de naissance prévue pour la Saint-Valentin, Jenny Joassaint dit être plus que motivée et déterminée à continuer à œuvrer dans le monde musical si bien que l’un de ses plus grands rêves est de devenir une star haïtienne de renomée internationale. Élève de l’école « Vie de France » de Jacmel, en 7e année fondamentale, dans ses chansons, Jenny J accorde une grande priorité à la situation des enfants vulnérables dans le pays, particulièrement le phénomène « rèstavèk », dit-elle

Bien encadrée et toujours encouragée par ses parents, depuis l’âge de 10 ans, Jenny Joassaint commençait à chanter. Les talents de Jenny J, a été dévoilé lors d’un concours de chansons de Noël, où elle a été sacrée 2e lauréate. Si la jeune artiste a été initiée dans la musique de façon peu habile, Jenny J vient à peine de franchir le niveau de solfège à l’école de musique Dessaix Baptiste de Jacmel, où elle apprend à jouer du piano.

Après sa performance dans le concert du Festival international de jazz, Jenny J est attendue à Port-au-Prince pour participer à deux jours d’atelier de formation sur la musique, qui seront réalisés à la FOKAL. Elle profitera de son séjour dans la capitale pour offrir une nouvelle prestation le 26 janvier 2018 au Festival international de jazz.

Par ailleurs, les performances les plus singulières de l’artiste invitée Loide Rosa Jorge avaient créé une vibration dans l’assistance et donné une autre ampleur à ce festival international de jazz.

Claudy Bélizaire claudyb15@yahoo.fr Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article