ONU - MINUJUSTH

La MINUJUSTH s’établit en Haïti

La nouvelle Mission des Nations unies pour l’appui à la justice en Haïti (MINUJUSTH) débute officiellement dans le pays. Réunie au Delta Camp à Tabarre, ce lundi 16 octobre, la communauté internationale a exprimé son intention de poursuivre le processus de stabilisation du pays pour une période initiale de six mois, avec un effectif de 1275 policiers. La MINUJUSTH se focalisera principalement sur le développement de la Police nationale d’Haïti (PNH), le renforcement de l'État de droit et la promotion des droits humains.

Publié le 2017-10-16 | Le Nouvelliste

Le coup d’envoi de la MINUJUSTH a été donné en remplacement de la MINUSTAH qui a duré 13 ans dans le pays. Le drapeau bleu des Nations unies flotte à nouveau sur les bases des troupes onusiennes. Cette nouvelle mission de maintien de la paix sera chargée d’aider le gouvernement haïtien à renforcer les institutions de l’État de droit, d’appuyer et de développer les capacités de la police nationale, ainsi que de suivre la situation en matière de droits de l’homme dans le pays. La police nationale et la justice haïtienne sont priorisées par cette mission. Mais, à la cérémonie de lancement, aucun représentant du pouvoir judiciaire, ni le directeur général de la PNH ou même le ministre de la justice, n’était présent. Le président de la République s’est fait représenter par un conseiller qui n’a pas pris la parole.

Entouré de deux pelotons de police des Nations unies, Mamadou Diallo, représentant spécial adjoint de la mission des Nations unies pour l’appui à la justice en Haïti (MINUJUSTH) se dit persuadé que « Haïti saura saisir cette opportunité offerte par le déploiement de la MINUJUSTH pour consolider la stabilité politique acquise ces dernières années ». La fermeture de la MINUSTAH 13 ans après, selon lui, témoigne des progrès accomplis dans l’établissement d’un contexte national plus stable et sécurisé.

Le ministre des Affaires étrangères Antonio Rodrigue reconnaît aussi que des progrès ont bien été réalisés au temps des Casques bleus, mais ils sont relatifs et « ne sauraient nullement constitués des acquis définitifs ». Car les « causes profondes de l’instabilité politique et sociale dans le pays sont loin d’être dissipées. » Mais, il s’est référé à des promesses du président pour affronter l’avenir. Il a annoncé que bientôt la nomination des juges à la Cour de cassation et du Protecteur du citoyen ainsi que l’établissement de la Cour constitutionnelle seraient effectifs.

Dans son discours, il a laissé transpirer que l’administration en place est pleinement consciente des défis à relever sans la MINUSTAH à ses côtés. « Nous sommes très encouragés par les perspectives de coopération avec la MINIJUSTH pour nous aider à consolider les acquis et continuer avec les réformes visant à l’indépendance et l’efficacité de l’appareil judiciaire », a déclaré Antonio Rodrigue parlant au nom du gouvernement de la République que lui et le ministre de l’Intérieur ont représenté à la cérémonie.

« La transition vers la MINUJUSTH marque un tournant en Haïti »

La porte-parole du Département d'État américain, Heather Nauert, a, dans un communiqué de presse, encensé les apports de la MINUSTAH dans la stabilisation du pays et voit de bonne augure la venue de cette nouvelle mission. « Nous félicitons la MINUSTAH pour les contributions apportées au renforcement des institutions étatiques essentielles au progrès de la sécurité, du développement démocratique et de la croissance économique à long terme d'Haïti. Avec la MINUJUSTH, le gouvernement et le peuple haïtiens assureront leur propre sécurité et garantiront l’application de la loi. Elle sera également un partenaire fort en vue d’aider le gouvernement haïtien à renforcer la capacité de la PNH et à apporter des réformes dans le secteur de la justice », a indiqué la porte-parole du Département d'État américain.

Après la mission de maintien de la paix dans le pays, c’est à la Police nationale d’Haïti que le gouvernement des États-Unis a décerné une palme d’or pour ses progrès indéniables réalisés tant au niveau de l’augmentation de ses effectifs qu'au niveau de sa professionnalisation. Ainsi, le soutien des États-Unis à la PNH est une affaire classée. « En démontrant sa capacité à maintenir la stabilité et à se protéger contre les menaces de sécurité, la PNH est devenue l'une des institutions gouvernementales les plus fiables en Haïti », poursuit le communiqué.

Pour les États-Unis, cette transition vers la MINUJUSTH « peut servir de modèle ». « En tant que partenaire de longue date d'Haïti, les États-Unis attendent avec impatience ce nouveau chapitre de l'histoire nationale du pays, et resteront engagés à travailler avec le gouvernement haïtien et la communauté internationale pour assurer qu’Haïti soit un endroit où règne plus de sécurité, un pays stable et autosuffisant », lit-on dans le communiqué.

La Résolution 2350 présentée par les États-Unis en avril dernier et adoptée à l’unanimité par les 15 membres du Conseil de sécurité de l’ONU a créé la MINUJUSTH, qui comptera jusqu’à sept unités de police constituées (soit 980 personnes) et 295 policiers hors unités constituées, pour une période initiale de six mois allant du 16 octobre 2017 au 15 avril 2018. Elle aura aussi 351 civils basés à Port-au-Prince dont la moitié sera des nationaux. Les 295 policiers hors unités constituées seront répartis dans tous les dix départements du pays en appui à la PNH.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".