Le tourisme au cœur de la 12e édition de PAPJAZZ

La 12e édition du PAPJAZZ branche tous les jazzophiles. Du 20 au 27 janvier 2018, le jazz s’allie au tourisme. Cette nouvelle niche allèche plusieurs institutions et les rassemble autour de la musique. Dans une conférence de presse, le jeudi 5 octobre 2016, à Pétion-Ville, la Fondation Haïti Jazz et ses partenaires touristiques, Haïti Roots, Menmenm’la, Haitian Nomad, Zoom sur Haïti, Royal Decameron Beach and Spa Resort, ont accordé leurs violons qui racontent les charmes d’Haïti dans l’intervalle du festival de jazz de Port-au-Prince et aussi pendant tout le printemps éternel d’Haïti.

Publié le 2017-10-05 | Le Nouvelliste

Culture -

« Le tourisme social et durable » est le concept sur lequel Ann-Sophie, la représentante de l’agence touristique Menmenm’la tour, a mis l’accent lors de sa brève intervention au cours de la conférence de presse du jeudi 5 octobre au Café 36. Dans ses propos, elle a illustré le tourisme social en mettant l’accent sur les communautés locales dans les packages que Mennenm’la offre aux touristes. Elle dit être très contente que son agence s’associe à la Fondation Haïti Jazz pour changer l’image d’Haïti et permettre de voir ses autres aspects.

«Quand les touristes viennent en Haïti pour faire l’expérience de certains plaisirs cachés du pays, nous les mettons parfois dans une maison d’accueil dans le milieu paysan. De là, ils apprennent quelques facettes de l’art culinaire haïtien, et les paysans leur donnent des cours d’art. Ils ont l’opportunité de contempler la beauté sauvage du milieu : un lever de soleil au creux des arbres, voir comment le paysan coule le café, etc. C’est une façon aussi pour le paysan de transformer ses talents et ses ressources actuelles en une source de revenus », a-t-elle dit. Elle a souligné que l’expérience Menmenm’la tour rassemble à la fois Haïtiens et étrangers dans une belle expérience teintée de couleur locale.

Même son de cloche dans les propos de Nathalie Laroche d’Haïti Roots qui a pris la parole après Ann-Sophie. La représente de cette agence créée en 2016 dit que l’équipe d’Haïti Roots a été très honorée quand la Fondation Haïti Jazz l'a approchée pour une éventuelle collaboration. Son agence offre des excursions et des activités assez variées à Port-au-Prince combinant l’art culinaire haïtien et d’autres aspects artistiques et artisanaux, la découverte des vestiges d’antan, comme le Marché en fer. On visite aussi d’autres espaces attractifs comme le Musée du panthéon national haïtien (MUPANAH), le village de Noailles, les maisons gingerbread, etc. « Je pense que Port-au-Prince a beaucoup à offrir aux touristes tout en participant, entre autres, au festival de jazz qui s’annonce déjà spectaculaire », a-t-elle déclaré.

Richard Cantave a, de son côté, articulé son intervention autour des villes comme Jacmel et le Cap. Son agence « Haitian Nomad » souhaite faire de certaines villes d’Haïti des espaces d’attraction touristique. « Après avoir visité une cinquantaine de pays, j’ai réalisé qu’il y a beaucoup de personnes de divers pays comme les États-Unis, le Canda, la France, l’Egypte, etc., qui s’intéressent à Haïti. Elles s’intéressent à l’histoire et à la culture haïtiennes, mais elles n’ont pas de moyens pour se connecter au pays. C’est dans cette niche-là qu’Haitian Nomad intervient pour lier Haïti aux voyageurs du monde entier. « Au cours de la période du festival de Jazz, beaucoup de touristes seront en Haïti pour visiter le palais sans souci, la citadelle Laferrière, Bassin Bleu, etc. », a-t-il annoncé.

Deux responsables de la Fondation Haïti Jazz, Joël Widmaer et Milena Sandler, ont fait partie du panel. Avec les autres, lors de la conférence de presse, ils ont débattu le sujet de la place et de l’importance du couple tourisme/visibilité pour le Festival de jazz de Port-au-Prince. Ils ont axé leurs interventions sur les avancées et les nouveautés qui se feront sentir lors du festival. Ils ont, entre autres, répondu aux différentes questions liées au festival qui leur ont été adresséwa. Pour cette 12e édition du PAPJAZZ, qui sera réalisée du 20 au 27 janvier 2018, le tourisme est donc au cœur de la musique.

Réagir à cet article