Fêtes champêtres : opportunités économiques non assez exploitées

L'ex-gouverneur de la Banque de la République d'Haïti, Fritz Jean, l'ancien ministre de la Culture et de la Communication, Eddy Lubin, et le président de l'Association touristique du Nord, Jean Bernard Simonet, à travers le Centre de promotion et d'action citoyenne (CPAC), ont lancé ce mardi 13 juin, la deuxième édition du programme culturel baptisé : « Fêtes champêtres : Destination Nord ». Fritz Jean regrette que les fêtes patronales de la région, qui rapportent des centaines de millions de dollars, ne soient pas assez exploitées par le secteur privé ou public.

Publié le 2011-06-14 | Le Nouvelliste

National -

De juin à septembre, c'est l'ère des fêtes patronales en Haïti. Un rendez-vous annuel que des millions d'Haïtiens du pays et de la diaspora ne ratent pas. Selon Fritz Jean, ex-gouverneur de la Banque de la République d'Haïti (BRH) et membre du Centre de promotion et d'action citoyenne (CPAC), les fêtes champêtres sont le moteur du développement local. Des régions dans le Nord, dont Limonade, Trou du Nord, Plaine du Nord, Ouanaminthe, dit-il, accueillent chaque année des centaines de milliers de fêtards durant les (fêtes) champêtres, grands rassemblements de manifestations religieuses. Comme constat, durant ces festivités, les pèlerins utilisent, entre autres, très souvent des parfums « florida », des bougies, des cordons. La majorité de ces produits, se désole Fritz Jean, sont des produits importés. Et, l'une des boissons alcoolisées les plus consommées durant les champêtres, constate l'ex-gouverneur de la BRH, est un rhum produit en République Dominicaine, qui se vend sur le marché local à un prix accessible. « Nous disons aux entrepreneurs haïtiens qu'il y a une grande opportunité d'exploitation, de création de richesses dans le pays, notamment durant les champêtres dans le Nord, mais ce sont nos voisins de la République Dominicaine qui en sont les plus grands bénéficiaires. Nous ne recommandons pas de les chasser, mais dans un souci de développement économique de la région, les investisseurs haïtiens devraient en profiter », a déclaré M. Fritz Jean, estimant que les Dominicains en sont bénéficiaires parce qu'ils sont tout simplement conscients de l'importance de ce marché. « Seulement la vente des parfums florida rapporte des centaines de millions de dollars l'an. Or, aucun habitant de la région ne bénéficie de l'exploitation créneau de ces richesses. Ce n'est pas possible que nous ayons un si grand marché dans le Nord et que nous ne pouvons pas les exploiter pleinement », a poursuivi l'ex-gouverneur de la BRH, qui sensibilise les investisseurs haïtiens à l'importance des fêtes champêtres au point de vue économique. Les responsables de la CPAC plaident pour une organisation systématique pendant les patronales en vue d'exploiter les opportunités économiques. Vente des t-shirts, des produits locaux, construction de chambres d'hôtel, plus de visibilité pour les entreprises locales durant les festivités, sont, entre autres, des initiatives suggérées par la CPAC. « L'année dernière, le plus grand stand qui a été monté durant les champêtres à Limonade a été de la compagnie Presidente », a rappelé Fritz Jean.

Date de quelques fêtes patronales dans le Nord: Trou du Nord: 23,24 juin Plaine du Nord: 23,24 juillet Limonade: 25, 26 juillet Bord de mer Limonade : 5 septembre
Valéry Daudier vdaudier@lenouvelliste.com Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article