« Personne n’a à rajouter à l’instabilité », dit l’ambassadeur des USA des juges de la Cour de cassation

Publié le 2016-10-19 | Le Nouvelliste

National -

« Nous trouvons qu’il y a assez d’instabilité dans ce pays et que personne n’a à rajouter à cette instabilité », c’est en ces termes que l’ambassadeur américain en Haïti, Peter F. Mulrean, a réagi à la proposition des juges de la Cour de assation demandant de démettre Jocelerme Privert de la présidence provisoire et de reporter les prochaines élections. « Les États-Unis soutiennent les efforts du gouvernement en ce qui concerne les élections et les efforts de réponses aux désastres », a aussi déclaré le représentant de Barak Obama en Haïti lors d’une interview accordée au Nouvelliste ce mercredi et qui sera publiée dans notre prochaine édition. L’ambassadeur Mulrean dit n’avoir pas entendu les rumeurs qui laissent croire que les Etats-Unis soutiennent l’initiative des juges qui avaient, pour certains des signataires de la résolution de la cour de Cassation, effectué, il y a quelques semaines, une visite privée à Washington. Les Etats-Unis, contrairement au souhait des juges, soutiennent la tenue des élections du 20 novembre prochain, aux dires de l’ambassadeur. « Nous avons toujours soutenu la décision d’avoir un report des élections. C’était tout à fait logique ». Peter F. Mulrean se félicite par ailleurs du fait « que le CEP a fait beaucoup de consultations pour avoir une date convenable parce qu’il faut un équilibre entre avoir les élections aussi vite que possible et avoir des élections qui sont techniquement faisables et crédibles », selon lui. En ce sens, la date du 20 novembre parait être « un bon compromis. Nous soutenons la décision pour le 20 novembre », a indiqué l’ambassadeur qui, en plus de ses attributions habituelles, coordonne la réponse américaine aux dégâts causés par le cyclone Matthew. Même si les Américains ne supportent pas financièrement les prochaines élections, le numéro un de l’ambassade américaine en Haïti insiste pour dire que son pays considère toujours la tenue des joutes électorales comme très importante pour Haïti. « Peut-être encore plus, car face à un désastre comme Matthew, on voit qu’Haïti a tellement besoin d’une stabilité, d’un président élu pour cinq ans et d’un Parlement qui peut travailler avec ce président ». L’ambassadeur américain en Haïti, Peter F. Mulrean, qui revenait d’une visite sur le terrain à Les Anglais, rêve de voir la classe politique haïtienne s’occuper d’autres choses que des élections après plus d’une année de campagne électorale à rallonge. Les politiciens haïtiens et les élus doivent avoir enfin le temps de se concentrer’occuper « pour faire face aux plus grands défis ». Parmi eux, les séquelles de Matthew…

Réagir à cet article