L’identification des enfants non-enregistrés par l’état civil, nouveau défi des mairesses

L’identification des citoyens, véritable casse-tête chinois pour l’État haïtien, a été au centre des débats ce vendredi dans les locaux du ministère de l’Intérieur. En présence des acteurs liés directement à la question, notamment le directeur adjoint des Archives nationales, le Regroupement national des femmes maires (RNFM) a présenté cette problématique tout en proposant certaines résolutions.

Publié le 2016-07-25 | Le Nouvelliste

« Mettre à la disposition des enfants des documents d’identité (acte de naissance) dans les sections communales reculées du pays et établir une commission pour travailler sur la bonne marche du service d’état civil » sont les deux résolutions accouchées à travers cet atelier d’échanges organisé par le RNFM avec les institutions clés comme le MICT, le ministère de la Justice et de la Sécurité publique, la Direction des Archives nationales, le ministère à la Condition féminine ainsi que l’Office de protection du citoyen. À en croire la mairesse de l’Arcahaie, les bureaux d’état civil peuvent faciliter l’État central à identifier les gens et permettre d’avoir une estimation démographique juste de la population. « Les bureaux d’état civil représentent un outil indispensable pour la planification et le développement du pays », a déclaré Rosemelia Petit-Frère Sainvil. Elle regrette le fait que plus d’un million d’Haïtiens n’ont pas accès à ce document (acte de naissance). Ces derniers, ajoute la mairesse, sont stigmatisés par l’État dans divers secteurs et ne peuvent pas jouir de leurs droits civils et politiques. Comme pour démontrer la passivité de l’Etat à ce point, Rosemelia Petit-Frère Sainvil a avancé des données chiffrées. «190 bureaux d’état civil procèdent à l’enregistrement des nouveau-nés au sein du territoire national. Seulement cinq sections communales sur 570 sont dotées d’un bureau d’état civil, alors que 60% de la population est issue des sections communales », a-t-elle souligné avec regret. Celle qui fait office de porte-parole du Regroupement national des femmes maires, dit compter sur le soutien de l’OPC afin de défendre cette cause. Le RNFM se dit prêt à collaborer avec le ministère de la Justice pour sensibiliser et mobiliser tous les officiers d’état civil. Le ministre de l’Intérieur, François Anick Joseph, a félicité les mairesses qui, selon lui, décident d’assumer leurs responsabilités non seulement en tant que mairesse, mais en tant que mère de famille. Il promet d’accompagner cette initiative. Marie-Denise Claude, ministre à la Condition féminine, va dans le même sens. Pour elle, cette démarche est louable parce qu’elle touche l’un des problèmes majeurs du pays qu’est l’identification de nos citoyens. La ministre a par ailleurs souhaité que ces mairesses prennent le leadership sur tout ce qui a trait au social et niveau de leurs communautés. De l’avis de la protectrice du citoyen, le droit à l’identité est un droit préliminaire de toute personne. Florence Elie explique que c’est une obligation que la Constitution fait à l’État pour identifier correctement toutes ses progénitures.
Michelson Césaire et Emmanuel Thélusma Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".