PHTK et alliés s'unissent pour exiger le départ de Privert le 14 juin

Entente démocratique, c’est le nom d’une nouvelle entité politique réunissant des partis politiques comme PHTK, KID et Repons peyizan. Ce regroupement dirigé par l’ancien Premier ministre Evans Paul a lancé vendredi une mobilisation pour exiger le départ du président provisoire Jocelerme Privert le 14 juin, selon l’accord du 5 février.

Publié le 2016-06-10 | Le Nouvelliste

National -

A quelques jour de la date du 14 juin, le PHTK et ses alliés font monter la pression. Dans une dernière tentative, le parti de l’ancien président Martelly tente de rallier le plus grand nombre pour exiger le départ du président provisoire. Des représentants de plusieurs partis politiques étaient présents autour de la table vendredi pour présenter Entente patriotique, une entité politique ponctuelle, se donnant pour mission de déposer Privert. C’est Anne Valérie Timothé, ex-chef de cabinet de Michel Martelly et président du PHTK qui a lu aux journalistes l’acte constitutif daté du 9 juin. « Entente démocratique (ED) est constitué dans le but de préserver le processus démocratique du pays. Alarmé par les dérives totalitaires du président provisoire Jocelerme Privert dont le mandat arrive à terme le 13 juin 2016, l’Entente démocratique s’active au moyen d’actions pacifiques et légales pour exiger que monsieur Privert se retire du pouvoir ». Telle est la mission de l’Entente démocratique, présentée par la présidente du PHTK. Cette nouvelle structure politique est coiffée par un directoire provisoire ad hoc, coordonné par l’ex-Premier ministre Evans Paul. « Entente patriotique est le signal d’engagement patriotique pour le respect du processus constitutionnel du pays, contre toute manœuvre politique arbitraire et indécente », a dit plus loin Anne Valérie Milfort, selon qui, le président Privert tente de se maintenir au pouvoir sans légitimité. Ces derniers jours, le PHTK et ses alliés multiplient les manifestations de rue pour exiger le respect de l’accord du 5 février. Les manifestations sont souvent émaillées de violence comme mercredi dernier où les manifestants se sont attaqué à des biens privés et publics. Une nouvelle manifestation de rue est programmée pour le mardi 14 juin. « Selon l’accord du 5 février 2016, le mandat du président provisoire, Jocelerme Privert prend fin à la date du 14 juin 2016. Entente démocratique demande au peuple haïtien et à toutes les forces vives de la nation de se mobiliser pour exiger le départ du président provisoire », a déclaré, pour sa part, Evans Paul, qui n’a jamais raté une occasion pour lancer des flèches contre le Président Privert. « Nous annonçons dans le cadre d’une série d’activités pacifiques et légales, le lancement de l’opération "depoze" pour forcer le président Privert à partir. Lè w pa konpoze, ou dekonpoze, lè w fin dekonpoze yo depoze w », a déclaré Evans Paul. Pour l’ancien Premier ministre, le temps n’est pas à des discussions sur l’avenir du processus électoral. Evans Paul ne rêve que de voir Jocelerme Privert partir de la présidence. « Il n’y a pas une démarche électoraliste ici, c’est plutôt une démarche patriotique. Un groupe de patriotes qui s’unissent pour éviter au pays de continuer de plonger dans le chaos. Il y avait une date dans l’accord, nous ne faisons que constater que l’accord arrive à terme », a-t-il indiqué.

Réagir à cet article