20 ans de leçon dominicaine

Publié le 2016-05-16 | Le Nouvelliste

La République dominicaine vient d’organiser pour la sixième fois pendant les vingt dernières années des élections pour le renouvellement des élus devant assurer la gestion des institutions prévues par la Constitution du pays. Il s'agit de scrutins pour renouveler les membres des collectivités locales, les maires, les députés, les sénateurs et le président de la République. Moins de vingt-quatre heures après la fermeture des bureaux de vote, la Junte centrale électorale commence à publier les premiers résultats de ces joutes. A l’instar de n’importe quel autre pays où les institutions fonctionnent à merveille, la République dominicaine vient de confirmer la vitalité de son système électoral. Depuis la crise politique de 1994, il n’y a aucune interruption dans le mandat d’un chef d’Etat de l’autre côté de la frontière. Danilo Medina vient d’être consacré vainqueur de l’élection présidentielle pour un deuxième mandat de quatre ans, conformément à loi mère de ce pays. Economiste de profession et ancien député de 1990 à 2000, il fut président de la Chambre basse de son pays pendant six ans. Au total trois présidents ont occupé la magistrature suprême pendant ces vingt dernières années dans ce pays. Leonel Fernandez fut élu à trois reprises, Hipolito Mejia n’a été élu qu’une seule fois. Agronome de profession, Mejia fut ministre de l’Agriculture sous le gouvernement de Guzman avant d’être élu président. Docteur en droit et écrivain, Leonel Fernandez a roulé sa bosse dans plusieurs universités de renom avant d’accéder à la fonction présidentielle dans son pays. En Haïti, trois présidents ont été élus pendant ces vingt dernières années. Il s’agit de Jean-Bertrand Aristide, de René Préval et de Michel Joseph Martelly. Avant d’occuper la fonction présidentielle, Jean-Bertrand Aristide fut curé de l’église St-Jean Bosco. René Préval fut Premier ministre pendant sept mois avant de devenir président de la République. Michel Joseph Martelly, musicien de son état, était un chanteur populaire pendant vingt-cinq ans avant d’accéder à la magistrature suprême de l’Etat. Une simple analyse du profil des trois présidents dominicains, qui ont été élus pendant ces vingt dernières années, montre que ces trois hommes d’Etat avaient l'aptitude de parvenir à la direction des affaires de leur pays. Du côté haïtien, les présidents élus pendant cette même époque n’avaient occupé aucune fonction administrative ou politique à l’exception de René Préval. En matière de profil, seul l’ancien prêtre, parmi les trois présidents, avait effectué des études universitaires avancées. Les économistes utilisent le produit intérieur brut (PIB) pour déterminer en valeur la production d’un pays, tous les secteurs confondus, pendant une année. En 1996, le PIB de la République dominicaine était de 18 milliards de dollars. En 2016, le PIB dominicain passe à 64 milliards de dollars. Ce résultat montre comment trois présidents dotés de solides formations universitaires et d’expériences administratives ont transformé ce pays. En Haïti, en 1996, notre PIB était de 2 milliards 971 millions de dollars. En 2016, le PIB d’Haïti est à 8 milliards 459 millions de dollars. Le PIB de notre pays est le plus faible de l’Amérique. En dépit de la corruption, qui est considérée comme le plus grand mal qui ronge la République dominicaine, le pays se range parmi les économies les plus performantes de la Caraïbe. Danilo Medina est élu pour un deuxième mandat. En faisant le bilan de sa gestion avant les élections de dimanche, il ne pouvait pas s’empêcher de recevoir des applaudissements pour les progrès réalisés pendant ces quatre dernières années. Quel sera le profil du futur président qu'Haïti doit élire au cours de cette année ? Ressemblera-t-il à Aristide, à Préval ou à Martelly ? Lemoine Bonneau lbonneau@lenouvelliste.com
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".