Des femmes s’insurgent contre les propos du président Martelly à Miragoâne

A l’initiative d’organisations féministes - Solidarite fanm kore fanm, l’Organisation solidaire des femmes haïtiennes (OSFHA) et autres - une marche pacifique a été organisée, le mardi 4 août, en vue de dénoncer les propos insultants tenus par le président de la République, Michel Joseph Martelly, à l’endroit d’une femme lors de son passage à Miragoâne au cours de la campagne électorale de son parti- le PHTK- pour les élections législatives partielles prévues pour le 9 août prochain.

Publié le 2015-08-04 | Le Nouvelliste

Exhibant pancartes et banderoles sur lesquelles sont inscrits des messages de solidarité aux femmes haïtiennes, les quelques dizaines de femmes ayant pris part à cette marche en ont profité pour critiquer le locataire du palais national pour ses déclarations odieuses et dévalorisantes envers une des leurs. La coordonnatrice de « Solidarite Fanm kore fanm », Fabienne Denis, dans son intervention, a précisé que cette marche est un signal clair que les femmes veulent envoyer au chef de l’État. « Nous sommes en deuil ce matin car le président, dans ses déclarations, vient de tuer psychologiquement la femme haïtienne », a-t-elle fait remarquer. Interrogée sur l’absence des principales organisations féministes dans cette marche, Fabienne Denis a indiqué que l’initiative n’était pas ouverte au grand public mais les femmes voulaient donner une réponse spontanée au président Martelly. « Il s’agit de prouver au chef de l’Etat que les femmes ne vont pas accepter de telles insultes de la part d’un responsable de l’Etat, nous critiquons également la position de la ministre à la Condition féminine et aux Droits des femmes qui n’a pas tenu à réagir », souligne-t-elle, ajoutant que cette marche est une occasion offerte au premier mandataire de la nation de revenir sur ses propos et d’envoyer un message clair à tous ceux qui tenteraient d’emprunter une telle voie à l’avenir. Intervenant en la circonstance, Christèle Laguerre, coordonnatrice de l’Organisation solidaire des femmes haïtiennes (OSFHA), a exhorté le président Martelly à s’excuser publiquement devant la nation. « Nous exigeons respect pour la femme haïtienne, au-delà des violences physiques que nous subissons tous les jours, nous ne souhaitons plus revivre une telle violence morale », a conclu la responsable de l’OSFHA. Cette marche des organisations féministes a commencé devant les locaux du Ministère à la Condition féminine et aux Droits des femmes (MCFDF) et s’est achevée devant le palais national où une lettre ouverte a été acheminée au président de la République.
Remixon Guillaume mixolito88@gmail.com Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".