Gracié de "Lavi nan bouk" est mort

La troupe Papa Pyè, qui a fait rire presque tout le pays en peignant la vie des paysans à travers « Lavi nan bouk la » sur le Télévision Nationale d’Haïti, vient de perdre son meilleur acteur, Jacques Edmond dit Gracié.

Publié le 2015-07-24 | Le Nouvelliste

Ticket Mag -

Selon Papa Pyè (Jean-Claude Joseph), qui se trouve actuellement à Orlando, Gracié est mort depuis deux semaines, mais c’est seulement le jeudi 23 juillet 2015 que Bòs Marcel, de New York étant, a appris la nouvelle. D’après le comédien, c’est une voiture qui a heurté Gracié, et mort s’en est suivie. Gracié est mort à l’âge de 70 ans. Il vivait dans des conditions vraiment difficiles, semble-t-il. « Gracié ne souffrait d’aucune maladie, autre que celles de pauvreté et de nationalité, du fait que pays où il était né ne reconnaissait pas sa valeur et son talent. Car un acteur comme lui ne méritait pas de se trouver dans cette situation de gêne », a fait savoir Papa Pyè. Papa Pyè se souvient avoir rencontré Gracié pour la première fois lors d’une veillée où ce dernier donnait de bonnes blagues. Depuis, il avait souhaité jouer avec lui. Il confie avoir passé beaucoup de temps à le chercher sans le trouver à cause de la peur de Gracié en raison des conjonctures de l’époque. Le comédien regrette le décès de Gracié qu’il a rencontré en 1978. « Il était le meilleur acteur de la troupe. J’ai préparé tous les acteurs qui ont joué avec moi dont Frederik, Bòs Marcel, Dubréus, Mademoiselle Elizabeth sauf Gracié. Il était déjà parfait. Je lui avais seulement donné les principes de la scène, du théâtre, à savoir qu’il ne faut pas tourner le dos au public sauf pour la télévision, comment faire les entrées et sorties sur scène. Pour l’heure, on ne connaît pas la date des funérailles du comédien Gracié dont le corps est à l’autopsie. Selon Papa Pyè, on ne trouve pas encore d’autorisation de sa famille dont sa fille Michelle. Papa Pyè caressait l’idée de réaliser et de jouer un film américain avec Gracié de standard international, car non seulement son ami était un très grand acteur, mais aussi il parlait couramment l’anglais. L’homme de scène présente Gracié comme un phénomène qu’il n’a jamais rencontré dans sa vie. « Si toutefois dans ma vie, j’avais le niveau artistique de Gracié quand je joue, je serais nettement plus loin », avoue-t-il. Et il ajoute sur un ton amer : « Bien que ça ne m’aurait pas vraiment emmené quelque part, avec cette société haïtienne qui ne nous encadre pas et nous laisse mourir avec notre talent. » « Je ne trouve pas le naturel de Gracié même au niveau cinématographie étranger, il était le seul à pouvoir me faire rire sur scène », continue Papa Pyè. Gracié était orphelin de père et de mère. Elevé par sa tante à Lamentin, il a émigré en 1982 aux Etats-Unis. Il est mort dans la misère à l’âge de 70 ans. « Avant sa mort, il dormait dans des voitures en mauvais état et était devenu alcoolique, raconte Papa Pyè. Il ne pouvait même pas bien se nourrir. Il a laissé deux filles dont Michelle qui avait pris ses distances de lui à cause de son attitude. Gracié n’avait même pas les moyens de renouveler sa résidence ; il ne pouvait même pas refaire son passeport… ce qu’il souhaitait faire à partir des rentrées du film ‘’Djab Baba’’ de Raynald Délerme dans lequel il a joué, ce qui ne fut pas le cas, se désole Papa Pyè. Papa Pyè dit beaucoup regretter de n’avoir pas eu le temps de jouer avec Gracié accompagné d’un autre bon acteur qu’il a récemment découvert à Orlando qui s’appelle Lanose Brumaire dit Granamen.

Réagir à cet article