Cayes: l’agronome Jean- Yves Banate abattu, une grande perte pour la communauté

Publié le 2015-04-30 | Le Nouvelliste

National -

La ville des Cayes s’est réveillée sous le choc le jeudi 30 avril 2015 en apprenant la mort de l’agronome Jean-Yves Banate, dit Agro Ba, dans la soirée du mercredi. Le crime a été perpétré dans la localité de Cance, non loin de la ville des Cayes par des bandits armés. La victime, qui a reçu plusieurs projectiles, s’était rendue dans la zone afin d’apporter son aide à une personne malade. Des bandits, qui étaient en train de cambrioler une boutique, ont ouvert le feu sur la victime, a appris Le Nouvelliste. Triste sort pour l’agronome Banate; il a perdu sa vie en voulant sauver une vie. Agronome de formation et de profession, Jean-Yves Banate a fourni près de 40 ans de services dans le secteur agricole : tantôt comme agronome de district, tantôt comme directeur de bureau agricole communal. Il a été professeur à l’Université Notre-Dame d’Haïti, membre de l’Unité diocésaine d’enseignement et de service (UDERS /Cayes). L'agronome Banate avait centré son ministère agronomique sur le développement rural. Défenseur farouche de l’environnement, il a été membre fondateur de l’Association pour le développement et la protection de l’environnement (ASPREN). Il animait jusqu'à sa mort une émission sur la Radio Men Kontre ( radio de l’Eglise catholique) titrée « Ti koze sou anviwònman. L'agronome Jean-Yves Banate a été membre du Rotary club des Cayes. Joint par téléphone, le président du Rotary, Me Jean Roger Yves Olivier, se dit consterné par la disparition tragique de l’agronome qui, peu de temps avant sa mort, avait fait office de chef de protocole à la réunion hebdomadaire du Rotary. Me Olivier présente le disparu comme un homme de devoir. Selon lui, c’est une grande perte pour la communauté. L'agronome Banate a passé plusieurs années comme président du conseil d’administration de la Caisse populaire des Cayes. Homme pluridimensionnel, l'agronome avait donné son apport à la presse régionale. Il a été membre du comité de rédaction d’un journal dénommé « Vérité » en 1986. Parents, amis, collègues de travail, membres de la communauté présentent l'agronome Banate comme un homme humble et qui jouissait d’une très bonne réputation. Malheureusement, des individus sans foi ni loi lui ont ôté la vie à l’âge de 68 ans.

Réagir à cet article