Samedi 1 octobre 2016









NATIONAL

Clifford Brandt incarcéré au pénitencier national après son audition au parquet

Au palais de justice


Vingt-quatre heures après sa capture en République dominicaine, l’évadé Clifford Brandt s’est présenté au parquet de Port-au-Prince. Il a été auditionné sur les faits à lui reprochés, puis conduit au pénitencier national avant d’être déféré par-devant la juridiction compétente. Trois chefs d’accusation sont, pour l’instant, mis à sa charge : enlèvement et séquestration, évasion. L’évasion, la dernière infraction en date- postérieure à celle d’enlèvement et de séquestration, devrait-elle être prise en charge par un nouveau juge à partir d’un nouveau réquisitoire d’informer ? Vu que la première instruction a été déjà complétée et sanctionnée par une ordonnance de renvoi actuellement l'objet d’un recours à la Cour de cassation. Contrairement à la déclaration du ministre de la Justice et de la Sécurité publique, concernant le dossier Clifford Brandt qui traîne à la cour d’appel de Port-au-Prince, le président de l’Association des magistrats haïtiens (ANAMAH), le juge Durin Duret Junior de la cour d’appel de Port-au-Prince, en a apporté des éclaircissements sur les ondes des médias de la capitale. Toutefois, il faut rappeler que Marc Arthur Phébé, Jacques Darly Michelais, Gérald Fondélus, Oneste Gabélus, Fritz Aristilde et consorts- tous impliqués dans le dossier Brandt- avaient interjeté appel contre l’ordonnance du juge d’instruction. Sur cet appel, la cour avait rendu un arrêt-ordonnance le 2 août 2013, les renvoyant hors des liens de la prévention. Contre cet arrêt-ordonnance, le commissaire du gouvernement près cette cour, par déclaration au greffe de la cour le 5 août 2013, a exercé un recours en cassation. Le dossier, y compris ses moyens, a été acheminé au greffe de la Cour de cassation. Depuis, la cour d’appel, croit-on savoir, a été dessaisi du dossier. Cela fait un an depuis que le dossier n’est plus à la cour d’appel, a confirmé le juge Durin Duret Junior.











AUTEUR
Jean-Robert Fleury

Réagir à cet article

Les commentaires sont modérés

Chaque contribution postée est soumise à modération. Vous pouvez alerter l'équipe du Nouvelliste, d'une contribution qui vous semble ne pas respecter notre charte en cliquant sur le bouton << Voter contre >>, présent sous chaque commentaire. Notre équipe sera automatiquement prévenue et fera le nécessaire.

La charte de moderation












Haut de la page