Dimanche 25 septembre 2016









CULTURE
Exposition/vernissage

Paskö, Killy, Ronald Mevs ou l'exposition Twa Kòn

Les Ateliers Jérôme ouvre le jeudi 14 août sa première exposition pour l’été. Twa Kòn, titre de cette manifestation, évoque le loa Bosou et renvoie à la force de l’imagination. Celle-ci permettra au public de découvrir ou de redécouvrir les œuvres des peintres Paskö, Killy et Ronald Mevs.


Comme l’avance Mireille P. Jérôme, directrice de la galerie, dans un entretien avec Le Nouvelliste, il est dans la tradition des Ateliers Jérôme d’organiser des expositions durant l’été ; l’idée étant de proposer d’autres divertissements aux vacanciers. En 2010, ce fut d’abord Pulsions silencieuses avec Payas et Ery puis Œuvres secrètes de Jean René Jérôme. Entre terre et ciel labélisait les œuvres du peintre Killy durant l’été 2011; en 2012, L'infini du même, le même à l'infini exhibait Paskö. Il n’y a pas eu d’exposition à l’été 2013 parce qu’il fallait relocaliser les ateliers. Cet été, la place est faite, du 14 au 30 août, à Twa Kòn, l’exposition regroupant Ronald Mevs, Killy et Paskö. Une autre sera réalisée à la mi-septembre avec Destin Domond, un peintre de Jacmel, une grande promesse, pour paraphraser la galeriste. Domond est disciple de Karim Bléus, le second sculpteur de Rivière Froide à avoir été initié par Nasson (1961 - 2008). Il est également un ancien de l'École nationale des Arts après Joseph Casséus (1975-2008). Des trois exposants, Ronald Mevs est sans doute le plus expérimenté, explique Mireille Jérôme. Artiste de grande maturité et très créatif, cette exhibition comptera pour sa dixième à la galerie. Killy, quant à lui, a littéralement été présenté sur la scène nationale et internationale par madame Jérôme. Cette dernière suit le travail de ces artistes depuis longtemps et considère qu'ils sont parvenus à un niveau d'accomplissement qui mérite d'être montré ». « Cette exposition s'inscrit à la fois dans une démarche de continuité et de renouvellement, soutient la critique d’art, également enseignante de sciences sociales au secondaire. Continuité dans la quête esthétique et renouvellement dans les techniques de travail. Ces artistes sont à ce point curieux et généreux qu'une expérience d'échange technique en atelier entre Killy et Ronald Mevs a permis à ce dernier de renouveler ses moyens et son langage. Ce qui nous vaut ces œuvres récentes sur papier de force et de beauté. Très humblement, Ronald Mevs a consenti à apprendre d'un plus jeune les techniques de gravure et de collographie qu'il met à profit. » Contrairement à l’opinion qui veut que Les Ateliers Jérôme ait davantage la tradition des maîtres haïtiens, la galerie expose beaucoup de jeunes talents confirmés. C’est avec un esprit ouvert que la place est faite à l'art contemporain. En témoigne le grand nombre de ceux dont les premiers pas ont été accompagnés par les ateliers. Parmi eux, Carlo Célius, Pascale Faublas, Pascal Smarth, Nasson, Simon Josué, Jorélus Joseph, Killy, Joseph Casséus, Hucler Salomon, Éry, Onel, Balus, Gary Darius, Jean-Baptiste Jean Joseph, Odile Latortue, Wanglish Michel, Sébastien Jean, Germeil, Marie Claude Gousse... Mireille P. Jérôme croit que Twa Kòn drainera du beau monde. « Cette exposition va amorcer à contre-courant la saison artistique et c'est tant mieux pour les estivants qui auront d'autres opportunités de plaisir », maintient la galeriste et critique d’art.






Les Ateliers Jérôme: 46 rue Rebecca, Pétion-Ville





AUTEUR
Péguy F. C. Pierre

pfcpierre@lenouvelliste.com

Réagir à cet article

Les commentaires sont modérés

Chaque contribution postée est soumise à modération. Vous pouvez alerter l'équipe du Nouvelliste, d'une contribution qui vous semble ne pas respecter notre charte en cliquant sur le bouton << Voter contre >>, présent sous chaque commentaire. Notre équipe sera automatiquement prévenue et fera le nécessaire.

La charte de moderation












Haut de la page