Mercredi 28 septembre 2016









SOCIETE

Cérémonie de collation de diplômes de la promotion Emile Saint-Lot au CEDI


«La réussite professionnelle est basée sur des valeurs cardinales qui devront être cultivées sans relâche. La discipline, la ponctualité, l'assiduité, la rigueur, l'excellence, l'humilité sont des qualités que vous devez cultiver si vous voulez réussir». C'est par ces mots d’introduction que Madame Ann Valérie Timothée Milfort, la marraine de la promotion Emile Saint Lot du Centre d'études diplomatiques et internationales (CEDI), s'est adressée à ses filleuls ce dimanche 27 juillet 2014, lors d'une cérémonie de remise de diplômes, empreinte de classe, de simplicité et de noblesse qui s'est déroulée à l'hôtel Karibe, à Juvénat. Une quarantaine de jeunes des deux sexes de cet établissement d'enseignement supérieur, dont une forte majorité de jeunes filles, ont reçu de Madame Milfort et du parrain de la promotion, l'ex-Chancelier Pierre Richard Casimir, le parchemin sanctionnant leurs études en diplomatie et relations internationales, en management, marketing et relations publiques, en traduction et interprétariat. Le fondateur de cette institution, l'ambassadeur d'Haïti auprès de Nations Unies à New York, Denis P. Régis, avait effectué le déplacement pour prendre part à la cérémonie. Une assistance nombreuse, composée particulièrement de professeurs, d'étudiants, de parents, de proches et d'invités des gradués, se pressait dans la grande salle du Karibe pour voir, admirer et applaudir ces jeunes élégamment vêtus de leur toge d'apparat, sourire aux lèvres, les yeux rivés vers l'avenir. Un service protocolaire impeccable drainait les personnalités vers leur siège respectif. Cassandre Flore Jean-Francois, la lauréate en diplomatie et relations internationales, n'a pas manqué de souligner en des mots choisis l'ambition de sa promotion : continuer à se former, à accumuler des connaissances et se mettre résolument au service du pays dans la voie du redressement national et du développement durable. May Soraya Netus, la lauréate en management, marketing et relations publiques, s'est souvenue avec émotion de ses premiers pas à l'institution, des efforts fournis et des nuits de veille consenties pour parvenir à ce résultat qui, selon elle, constitue une étape vers d'autres conquêtes, d'autres réussites et vers leur insertion dans la vie professionnelle active. Cassandra Milfort, la lauréate en traduction et interprétariat, a fait part de sa fierté et de sa joie d'être parvenue au terme de son cursus académique qu'elle a abordé avec confiance, sérénité et espoir. Elle a dit garder en mémoire les propos d'encouragement de son directeur et de ses professeurs qui ont toujours misé sur sa détermination et sa volonté de réussite. L'assistance, conquise par tant de fraîcheur et d'optimisme, a applaudi à tout rompre les remarques des lauréates, galvanisée par les propos introductifs de l'étudiante Naika Souffrant, maîtresse de cérémonie, par la voie de baryton de Melky Valcé dans des compositions musicales de son cru et par les interprétations époustouflantes de Valérie Brutus Nérette. La marraine et le parrain de la promotion n'ont pas manqué, dans leur discours alterné, d'appeler leurs filleuls à être "créatifs et novateurs, courageux, ambitieux et fiers, sans arrogance, à devenir des professionnels accomplis qui feront surgir une Haïti de prospérité et de bien-être à laquelle nous aspirons tous." Ils ont exhorté les impétrants à se préparer "à réussir leur vie professionnelle et à justifier les efforts que vos parents, vos professeurs et l'ensemble de la société haïtienne ont placés en vous. Il vous faudra répondre par l'action, fondée sur des convictions, aux responsabilités professionnelles vers lesquelles vous convient votre orientation académique et surtout votre vocation". Dans son allocution de circonstance, l'ambassadeur Denis P. Régis, a dit avoir répondu avec plaisir à l'invitation de la Coordination générale du CEDI à prendre la parole, à titre de fondateur du Centre d'études diplomatiques et internationales. Il s'est déclaré d'autant plus heureux que cette cérémonie correspond au 17ème anniversaire d'une Ecole qui est devenue un établissement phare dans le paysage de l'enseignement supérieur en Haïti. La fondation du CEDI, a-t-il souligné, s'est inscrite dans une vision : celle de doter le pays d'un établissement d'enseignement supérieur de qualité qui, en créant des passerelles avec l'Université d'Etat d'Haïti et nos Universités privées, apporterait une contribution de premier ordre à l'effort national de formation de cadres, de managers et de technocrates dont Haïti a si cruellement besoin. S'adressant aux récipiendaires, l'ambassadeur Régis a poursuivi : "Au CEDI, vous avez acquis les compétences tant recherchées par le secteur public et l'entreprise privée, que ce soit dans le domaine des relations internationales, du management et du marketing. Vous avez appris à maìtriser, dans une perspective pluridisciplinaire, des méthodes et des outils d'analyse de la réalité sociale, économique et politique, à l'échelle du pays et du monde, à cultiver l'esprit d'équipe et à faire preuve de rigueur dans la prise de décision. Vous avez approfondi les approches modernes de la fonction de manager, de gestionnaire capable de servir l'intérêt public, d'assurer la pérennité de son entreprise, de valoriser les ressources humaines, de faire preuve d'initiative et de leadership, "facteur par excellence de la coopération", pour reprendre l'expression de Chester Barnard. Par-dessus-tout, vous vous êtes imprégnés des valeurs humaines, déontologiques et professionnelles qui font un milieu de travail performant, qui assurent une gestion saine, compétente, transparente et responsable, bref, ces valeurs fondamentales qui font la force des organisations". Le diplomate, se référant à l'équipe de gestion du CEDI, a déclaré : "Cette cérémonie de remise de diplômes se veut aussi un moment à la reconnaissance de leur travail collectif : celui du corps professoral, des enseignants et chercheurs, des animateurs d'ateliers et de séminaires, celui aussi du personnel technique et administratif, de toutes celles et de tous ceux dont le dévouement exceptionnel, la constance de l'engagement, la compétence éprouvée et la conscience professionnelle, concourent si puissamment à la réussite de nos étudiants et au rayonnement du CEDI". Le fondateur du CEDI, tout comme Madame Milfort et Monsieur Casimir, s'est félicité du choix de la promotion de désigner celle-ci du nom d'un Haïtien illustre, Emile Saint-Lot, qui a marqué de manière significative l'histoire de notre pays, "à un moment où nous saluons, a noté Madame Milfort, la mémoire d'un autre grand intellectuel : Leslie Manigat". Il est utile de souligner que l'homme d'affaires Hervé Denis, présent à la cérémonie, a spontanément offert de recruter les quatre premiers lauréats en management, marketing et relations publiques. Ce qui a déclenché un tonnerre d'applaudissements dans la salle. Au terme d'une cérémonie émaillée de prises de parole les unes plus enrichissantes que les autres et d'une partie culturelle à la hauteur de l'événement, les impétrants ont remis le flambeau de la continuité et du renouveau à leurs cadets du CEDI qui ont promis de maintenir vivante et de rendre pérenne la tradition d'excellence qui prévaut à cette institution. Somme toute, une matinée académique, sociale, mondaine, culturelle et artistique de qualité, pleine d'enseignements et de renseignements qui valait le déplacement.











AUTEUR
Prof. James Boyard

Réagir à cet article

Les commentaires sont modérés

Chaque contribution postée est soumise à modération. Vous pouvez alerter l'équipe du Nouvelliste, d'une contribution qui vous semble ne pas respecter notre charte en cliquant sur le bouton << Voter contre >>, présent sous chaque commentaire. Notre équipe sera automatiquement prévenue et fera le nécessaire.

La charte de moderation












Haut de la page