Vendredi 9 décembre 2016









EDITORIAL

Haïti sur la très mauvaise pente


Le dernier Indice de développement humain (IDH) utilisé dans le Rapport sur le développement humain 2014 du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) a été publié ce jeudi, au Japon. Il est implacable. Haïti occupe la 168e place sur 187 pays analysés. En 2013, nous étions à la 161e place sur 186 pays. En 2010, nous étions 145e sur 169 pays. Qu’avons-nous fait pour passer de la 145e place en 2010 à la 168e place en 2014 ? Que n’avons-nous pas fait ? Bien entendu, il y a les effets du séisme du 12 janvier 2010. Cette catastrophe énorme nous a ravi une bonne partie de nos acquis. C’est indéniable. Mais elle n'excuse pas tout. Le meurtrier et dévastateur tremblement de terre avait été un révélateur de gros potentiels. Nous les avons gaspillés. Nos amis nous ont aidés à perdre des opportunités. On nous a menti. Nous nous sommes surtout menti à nous-mêmes et, catastrophe suprême, nous nous sommes endormis sur les décombres du séisme, en attendant un hypothétique miracle. Cette année, les paramètres pris en compte pour établir l'Indice de développement humain (IDH) ont été légèrement modifiés. Mais il demeure la mesure composite du développement pour relativiser les évaluations purement économiques du progrès de chaque nation. Si la moyenne d’Haïti s’est stabilisée, les autres pays nous ont dépassés. Largement. C’est cela le drame. Nous faisons des efforts, mais pas assez. Dans tous les secteurs, tous les acteurs, l’Etat comme le privé, l’exécutif et le Parlement, chaque citoyen doit recevoir le classement 2014 comme une gifle. On en parlera après le carnaval ou justement oublions tout et dansons, tout ira mieux mercredi. Nous sommes sur la mauvaise pente. Sommes-nous au courant ?











AUTEUR
Frantz Duval duval@lenouvelliste.com Twitter@Frantzduval

Réagir à cet article

Les commentaires sont modérés

Chaque contribution postée est soumise à modération. Vous pouvez alerter l'équipe du Nouvelliste, d'une contribution qui vous semble ne pas respecter notre charte en cliquant sur le bouton << Voter contre >>, présent sous chaque commentaire. Notre équipe sera automatiquement prévenue et fera le nécessaire.

La charte de moderation












Haut de la page