Vendredi 9 décembre 2016









SOCIETE

Discours du ministre conseiller de l'ambassade d'Haïti en Italie

Ambassade d’Haïti en Italie


Monsieur le commandant du Centre de Formation et de Spécialisation de la Guardia di Finanza, Giorgio Giombetti Monsieur l’ambassadeur d’Haïti près le Saint-Siège, Son Excellence Carl Henri Guiteau Monsieur le chef de bureau de gestion des Frontières à la Minustah, Rocco Messina Monsieur le conseiller et chef du bureau de la Direction générale pour la Mondialisation et les Questions globales du ministère italien des Affaires étrangères, Marco Giomini Mesdames et Monsieur les fonctionnaires membres de l’ambassade d’Haïti en Italie ; Mesdames, Messieurs, La cérémonie d’aujourd’hui est très significative parce qu’elle traduit éloquemment la convergence de vues qui a toujours existé entre les Républiques d’Haïti et d’Italie, deux nations engagées dans un même processus de partage de diffusion des connaissances et d’expériences dans la lutte contre la corruption, notamment dans les domaines aussi sensibles que l’organisation du contrôle douanier et des frontières. Nous vivons à l’heure où les techniques de surveillance et de patrouille des frontières relèvent de la nécessité de protéger le monde contre le terrorisme. Haïti a une longue tradition d’échanges avec l’Italie dans les domaines les plus variés. Aujourd’hui encore, un nouveau jalon vient d’être posé dans le cadre de la réussite du programme de formation assuré par le Centre de spécialisation pour les agents douaniers haïtiens. L’éducation constitue l’une des priorités principales de la politique de Son Excellence Monsieur Michel Joseph Martelly. Tout a été fait, à partir de l’initiative du Premier ministre M. Laurent Salvador Lamothe qui, avec le pays hôte, l’Italie, dont l’expertise en matière de contrôle douanier n’est plus à prouver pour porter Haïti à bénéficier d’une telle relation. Laquelle grâce à une formation de haut niveau dans ce domaine, contribuera à améliorer les ressources, les compétences et les talents, en partenariat également avec l’Ambassade Américaine. Haïti, à cause de ses nombreux problèmes de structures administratives nécessite d’une politique douanière, qu’elle exploiterait à bon escient. C’est la voie qu’a choisie l’Administration du gouvernement du président de la République, Son Excellence Monsieur Michel Joseph Martelly assisté de son Premier ministre, Son Excellence Monsieur Laurent Salvador Lamothe en mettant l’accent sur le contrôle efficace de la circulation internationale de personnes et des services. Cependant, on peut légitimement objecter que ce n’est pas tout de vouloir une politique douanière sur son territoire ; il faut s’y préparer en mettant en place les infrastructures d’accueil conformes aux normes internationales. Conscient de cela, le gouvernement actuel depuis son installation à la Primature, s’est donné pour priorité d’améliorer le système existant, de multiplier les techniques modernes, tout en enrichissant l’administration douanière. Il va sans dire que la douane constitue un facteur important dans le dispositif général du pays. Si l’objectif visé est de doter cette institution d’une nouvelle structure, le professionnalisme du personnel se mesurera à la qualité de sa formation. C’est dans ce contexte que s’inscrit l’importance de la cérémonie d’aujourd’hui où 15 agents de la police douanière et de frontière de la République d’Haïti recevront leur certificat sanctionnant l’excellente formation reçue. Formation qui arrive à propos, car elle touche le cœur de la cible de l’une des politiques prioritaires de l’État haïtien qui entend mettre tous les atouts de son côté pour gagner la bataille contre le trafic des produits stupéfiants. Dans le même ordre d’idées, l’Italie a apporté sa précieuse pierre à l’édifice en construction en Haïti en contribuant à la formation de 15 agents de la police douanière d’Haïti dans l’un des meilleurs centres de formation à Orvieto. Formation qui permettra à l’Administration douanière d’Haïti d’atteindre le standard international. Mesdames, Messieurs, Grâce aux moyens de communication, le monde est devenu un village planétaire qui partage un destin commun, réduisant les distances entre les pays en faisant tomber les barrières géographiques, linguistiques et culturelles. Ce changement de perspective induit l’intensification des échanges. Fort de cette réalité incontournable le président Léopold Sédar – Senghor parlait de la civilisation du donner et du recevoir. Il s’ensuit logiquement qu’on ne rentre pas dans une relation d’échanges sans se faire le devoir moral d’avoir sa quote-part. Aucun pays n’est dépourvu de richesses, fussent-elles matérielles, morales ou culturelles, car les échanges se conçoivent sur plusieurs paliers. Dans sa longue histoire de relations internationales, Haïti a toujours joué sa partition sur l’échiquier international. Mesdames, Messieurs les (15) quinze compatriotes haïtiens, L’ambassade d’Haïti en Italie est fière de vous, car le chef du Bureau de Formation, études et supports informatiques, le lieutenant-colonel Giancario Vitiello et son équipe ont relevé chez chacun d’entre vous un savoir-faire, un sens de la discipline et de promptitude. Pour votre excellente participation, l’ambassade vous saurait gré de bien vouloir lui permettre de vous voler la vedette, car elle se considère comme lauréate passive à cette formation. Vous êtes d’accord ! L’ambassade, au nom du ministère des Affaires étrangères et des Cultes, vous remercie pour ce grand cadeau patriotique. Mes chers compatriotes, Vous avez bien su marier et gérer les trois (3) notions du temps que voici : le passé, le présent et le futur. Peut-être vous vous posez la question à savoir, pourquoi ? L’ambassade vous répond de trois façons : 1) Vous étiez 15 agents de police douanière haïtienne à venir en Italie pour suivre ces cours de perfectionnement de haut niveau. 2) Aujourd’hui vous êtes toujours 15 qui partiront pour Haïti via la République d’Espagne. 3) Vous serez encore 15 agents douaniers à mettre vos connaissances au service de votre terre natale : Haïti. Vive la République italienne ! Vive la République haïtienne !











AUTEUR
Emmanuel Charles Ministre conseiller Chargé d’affaires a.i. Ambassade d’Haïti en Italie

Réagir à cet article

Les commentaires sont modérés

Chaque contribution postée est soumise à modération. Vous pouvez alerter l'équipe du Nouvelliste, d'une contribution qui vous semble ne pas respecter notre charte en cliquant sur le bouton << Voter contre >>, présent sous chaque commentaire. Notre équipe sera automatiquement prévenue et fera le nécessaire.

La charte de moderation












Haut de la page