Affaire Woodly

Le RNDDH dénonce les rapports de proximité entre le pouvoir et des réseaux mafieux

Alain Cérélus alias commandant, Burnet Augustin dit Nènè, Berjeau Jean et Cézard Laforest faisant partie du gang Galil, dirigé par Woodly Ethéard, impliqué dans au moins 17 cas d’enlèvements suivis de séquestration contre rançon d’assassinat et de trafic de drogue sont arrêtés par la Police nationale d'Haïti (PNH), suite à l'enlèvement de l'homme d'affaires Sami El Azzi le 17 février dernier. Le Réseau national de défense des droits humains (RNDDH), dénonce les rapports de proximité entre les réseaux mafieux et le pouvoir en place.

Publié le 2014-03-19 | Le Nouvelliste

Au total 13 individus sont impliqués dans ce réseau de malfaiteurs dirigé par Woodly Ethéard alias Sonson la Familia, un narcotrafiquant. Ce dernier est ami et copropriétaire du restaurant « La Souvenance » avec Charles Saint-Rémy alias Kiko, frère de la première dame, Sophia Martelly. Il est secondé par Renel Nelfort alias le Récif, Burnet Augustin alias Nènè chargé de fournir les lieux de séquestration des victimes, rapporte le RNDDH dans son dernier rapport dénonçant les rapports de proximité du pouvoir avec des réseaux mafieux. Les autres membres, « Eddy Félix et Benoit Bellance alias Ben sont responsables de la prise de contact avec les parents des victimes, Gérald François alias Jerry, chargé de mener les négociations avec la famille des victimes, Jacques Kerwins Mathurin alias Kilo chargé de récupérer les rançons, Berjeau Jean et Cézard Laforest sont chargés, quant à eux, de surveiller les personnes enlevées. Pour leur travail, ils reçoivent en moyenne trois mille (3 000) à cinq mille (5 000) dollars américains par victime ». « Quant à Alain Cérélus, il est le chef des opérations et chauffeur du véhicule avec lequel les enlèvements sont commis. Il a pour rôle de forcer les victimes à monter dans sa propre voiture. Il détient une carte de police émise au nom de l’inspecteur Peter Bryen. » Edner Come, ancien policier, encore connu sous le nom de Jackson Travelino, numéro II du gang dirigé par Clifford H. Brandt, avait également pris part à l'enlèvement des deux (2) cambistes. Dans le cadre de cette affaire, Alain Cérélus, Vladimir Chatelain et Wilson Delisca ont été arrêtés pour être libérés par les autorités judiciaires neuf (9) mois plus tard. Cependant, après leur libération, Vladimir Chatelain est porté disparu et Wilson Delisca est décédé. Rapport du gang Galil avec le pouvoir en place « Woodly Ethéard alias Sonson la Familia alias SOS et Charles Saint-Rémy alias Kiko, frère de la première dame, Sophia Martelly, sont propriétaires du restaurant « La Souvenance » situé à Morne Brun, Pétion-Ville. Ce restaurant est chargé de fournir à manger au palais national et à quelques ministères du pays », relate le RNDDH dans ce rapport Le chef de l’Etat, Michel Joseph Martelly, poursuit-il, « fréquente personnellement et régulièrement le restaurant « La Souvenance » où, généralement, il rencontre ses amis proches, surtout en début de week-end. » « De plus, des matériels de l’Etat ont été retrouvés en possession des membres du gang dont notamment des plaques d'immatriculation de la série SE« Service de l'Etat » et au moins une (1) radio de communication. » Les forfaits de ce gang Ce gang, qui opère depuis plusieurs années, se fait une spécialité dans le trafic de la drogue et d'enlèvements suivis de séquestration contre rançon. A leur actif, il est déjà impliqué dans au moins 17 cas d’enlèvements et assassinats dont « Wesley Pierre Jean, A4, enlevé le 7 octobre 2008 à Clercine et porté disparu depuis, Jean Claude Louis Jean enlevé le 20 octobre 2011 au Canapé-Vert, Yves Michel Bellefleur, inspecteur divisionnaire de la PNH, assassiné le 9 novembre 2012 à Delmas 33, zone Gérald Bataille, Joël Geffrard, assassiné le 12 mars 2012 et de l’homme d’affaire Sami El Azzi, son dernier forfait retracé », relate le RNDDH Ce dernier enlèvement qui a eu lieu à la rue Jean Philippe, Tabarre 36, le 17 février dernier, est survenu alors que Sami El Azzi revenait du travail quand six (6) individus encagoulés, portant des casques, des gilets pare-balles, des armes automatiques de gros calibre et des radio de communication, s'identifiant comme étant des agents de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) lui ordonnaient de descendre de sa voiture. Il est forcé de monter dans le véhicule de ses ravisseurs, une Toyota Land Cruiser, quatre (4) portes, complètement teinté portant une plaque d’immatriculation de série SE « Service de l’Etat ». Interpellé par la police, Alain Cérélus alias Commandant Jeff est passé aux aveux. Il a conduit la PNH sur les lieux de séquestration de l'homme d'affaires ce qui a permis à l'institution policière de procéder à la libération de la victime et d’arrêter Jean Berjeau, Cézard Laforest et Burnet Augustin alias Nènè, trois membres parmi les 13 qui composent ce gang. Lors de cette opération, souligne cette organisation de défense des droits humains, « sur le trottoir adjacent aux lieux de séquestration, se trouvait le véhicule de marque Toyota Land Cruiser, aux vitres teintées de noir et immatriculé au numéro AA-43456 qui a servi à l'enlèvement. A l'intérieur du véhicule, une (1) autre plaque d'immatriculation Service de l'Etat SE-00135 est aussi retrouvée ». Résultat de l’intervention policière Dans le cadre de l’enquête relative au démantèlement du gang Galil, la police a procédé à la saisie de plusieurs matériels dont deux pistolets : l’un de marque Gluck de calibre 9 mm de série FGY496 et l’autre de calibre 45 de marque Witness de série AE-85804. Aussi, la PNH a saisi 9 véhicules et six plaques d’immatriculation dont deux enregistrées au nom du ministère de l’Intérieur et des collectivités territoriales et une autre au nom de la Radio nationale d’Haïti « Une Toyota Land Cruiser immatriculée au numéro- AA43456.Une Nissan Pathfinder, quatre (4) portes, de couleur blanche, immatriculée au numéro BB-85189. Une Nissan Patrol, de couleur verte, immatriculée au numéro BB-85016 une Jeep Liberty, sport, de couleur rouge, immatriculée au numéro AA-91703 », liste le RNDDH dans son rapport. « Une Jeep quatre (4) portes, de marque Toyota Land Cruiser, de couleur blanche, immatriculée au numéro AA-43456, une voiture de marque Toyota Rav 4, de couleur noire immatriculée BB-58535, un minibus de marque Toyota Hiace, de couleur blanche, immatriculée TP-41847, une voiture de marque Dodge, de couleur verte, immatriculée au numéro AA-89423 et un pick-up de marque Ford Ranger de couleur blanche qui portait la copie de la plaque d'immatriculation numérotée SE-00220 » sont également saisis. La position du RNDDH Le RNDDH se dit scandalisé par les rapports étroits qu'entretiennent les autorités étatiques avec les membres de gang. En ce sens, le RNDDH rappelle les bons rapports qu'entretenait le narcotrafiquant Evinx Daniel avec le président de la République, Michel Martelly, ce avant sa disparition, le 5 janvier 2014. Il en est de même de Woodly Ethéard, alias Sonson, le numéro I du gang Galil, qui entretient avec la famille présidentielle des rapports privilégiés. Il est l'associé du frère de la première dame, Charles Saint-Rémy alias Kiko. Fort de ce constat, le RNDDH recommande aux autorités concernées de démanteler, une fois pour toutes, le gang Galil dirigé par Woodly Ethéard. De mettre sous contrôle judiciaire le restaurant La Souvenance, les comptes bancaires ainsi que les biens des membres du gang Galil et procéder au remboursement des rançons versées aux victimes ou à leurs ayants droit. Il demande également de « Clarifier les conditions dans lesquelles le restaurant La Souvenance a été choisi pour approvisionner le palais national et certains ministères du pays et sanctionner, le cas échéant, tout manquement par les responsables aux règles de passation de marchés publics. Finalement, il exige qu’on traduise par devant la juridiction de jugement tous les membres de ce gang ».
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".