En mémoire de Frantz Casséus

Un programme pour jeunes guitaristes

Publié le 2013-11-26 | Le Nouvelliste

Culture -

Initié par le guitariste américain Marc Ribot, un programme de guitare classique a été lancé à l'école Sainte-Trinité en janvier 2011 pour permettre à des adolescents et à des jeunes (entre 10 et 20 ans environ) de profiter d’une formation dispensée par les professeurs Valcin et Souvenance. Soutenu par l’École Sainte-Trinité, qui a mis à sa disposition personnel administratif et local, ainsi que par l’association Caracoli de Pascale Jaunay, le programme Frantz Casséus pour jeunes guitaristes salue la mémoire du grand musicien et compositeur auprès de qui Marc Ribot a étudié la guitare. L’idée était non seulement de soutenir l’école, mais d’honorer la mémoire de cet illustre musicien haïtien qui a côtoyé pendant longtemps la famille de Marc Ribot à New York. « C’était une fort belle manière de faire une donation à Haïti en offrant à ces jeunes cette formation », a dit le guitariste de renommée internationale qui était pour la première fois de passage en Haïti dans le cadre du programme. Grâce à des fonds récoltés via Haitiana Music, fondée par la mère de Marc dans le but de divulguer l’héritage culturel du guitariste classique haïtien, il a réussi à mettre sur pied ce programme. Il fait cependant appel à d’autres donateurs et cherche des fonds supplémentaires pour l’alimenter en permanence et l’équiper en matériel logistique. Les droits générés par les œuvres de Casséus (enregistrées à l’organisation américaine de gestion des droits d'auteurs des compositeurs, ASCAP : American Society of Composers, Author and Publishers) dont jouit la famille Ribot, sont réinvestis dans l’enseignement de la musique en Haïti. « L’école est bondée d’étudiants, dit-il, visiblement satisfait. Les jeunes apprennent beaucoup en peu de temps. Ils jouent bien. J’espère avoir planté une graine qui poussera davantage ». Il a promis, lors d’une rencontre à l’hôtel Oloffson mardi, d’imprimer et de rendre accessibles aux guitaristes du monde entier les œuvres de Casséus. Un recueil de celles-ci sera bientôt publié aux Éditions Chanterelle.

Né le 21 mai 1954 à Newark, New Jersey (Etats-Unis), Marc Ribot a développé une approche très personnelle de l’instrument, inquiète et décalée, qui en fait l’une des personnalités centrales de la scène du jazz dite « downtown » new-yorkaise. Après avoir débuté à la trompette, il change d’instrument à l’âge de onze ans au profit de la guitare, qu’il étudie auprès de Frantz Casseus (1915-1993), considéré comme le père de la guitare classique haïtienne. Revendiquant une musique toujours sur la brèche, il s’illustre, à partir du milieu des années 2000, à la tête de groupes qui reflètent ses ambitions musicale : Spiritual Unity, avec lequel il cherche à renouer avec l’intensité expressive d’Albert Ayler, Ceramic Dog, qui cultive l’art de la tension et Young Philadelphians, power trio free funk formé avec le bassiste JamaaladeenTacuma et le batteur G. Calvin Weston qui témoigne de l’attachement viscéral de Ribot à la musique noire.
Ses derniers articles

Réagir à cet article