Les remous de l'actualité des samedi 17 et dimanche 18 août 2013

Publié le 2013-08-16 | Le Nouvelliste

National -

Une pétition circule dénonçant les actes homophobes Dans une pétition portant la signature d'une cinquantaine de personnalités du monde artistique et d'organisations de la société civile, ces derniers demandent aux pouvoirs publics, au protecteur du citoyen, à la presse et aux organisations des droits de l'homme, de prendre leurs responsabilités face à l'escalade d'agressions suite aux actions irresponsables d'incitation à la violence lancées par la Coalition des organisations morales et religieuses. Selon la pétition, les signataires rappellent que depuis le 19 juillet 2013, ils asssistent à la multiplication des meurtres, agressions physiques, destructions de biens et violations de propriétés privées. Ils souhaitent que ces actes de barbarie incompatibles avec l'image positive de reconstruction de notre nation cessent. La Minustah préoccupée par l'augmentation des violences homophobes La Mission des Nations unies, ainsi que les agences et programmes l'ONU en Haïti sont gravement préoccupés par la récente augmentation des violences homophobes dans le pays, lit-on dans une note rendue publique. Les Nations unies invitent tous les Haïtiens à continuer à travailler ensemble à la construction d'un Etat basé sur le respect de l'état de droit, le respect d'autrui, la tolérance, la dignité de chacun et les droits de l'homme. La famille des Nations unies invite la société civile et tous les acteurs clés, inclus les chefs politiques, religieux et communautaires, à user de leur influence considérable pour inspirer au respect du droit et décourager les déclarations de haine et de mépris. Le Conatel ferme 7 stations de radio aux Gonaïves Les responsables du bureau régional de l'Artibonite du Conseil national des télécommunications (Conatel) ont procédé mercredi à la fermeture de sept (7) stations de radio qui, selon eux, ne remplissent pas les conditions de fonctionnement. Il s'agit de Radio Intrépide, Radio Etincelles, Radio Sensation, Radio Mélomane, Radio Tanbou, Radio/Télé Vitamine et Radio Mégamax. Les émetteurs sont également saisis et devraient être transférés à Port-au-Prince sous peu. D'autres stations de radio de la ville devraient être frappées par cette mesure. Les propriétaires des médias susmentionnés ont protesté contre cette « irruption intempestive » du Conatel. Ils qualifient d'arbitraire cette décision. Les prisonniers des Gonaïves regagnent leurs cellules Près de 200 prisonniers, éparpillés dans divers centres carcéraux lors du passage de la tempête tropicale Chantal en juillet dernier, ont été transférés à nouveau dans leurs cellules aux Gonaïves. « Cela a pris du temps, mais ils sont retournés », a déclaré le commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance des Gonaïves, Enock Génélus, pour qui le retard accumulé dans ce processus est dû à certaines contraintes et à l'indisponibilité des autres acteurs impliqués. Rappelons que les autorités judicaires et policières avaient déplacé par prudence les prisonniers au début du mois de juillet lors de la menace de la tempête tropicale Chantal. La fête patronale du Cap-Haïtien presque inaperçue, selon certains citoyens Plusieurs dizaines de Capois se disent indignés à cause de l'indifférence presque totale qui entoure la célébration de la Notre-Dame, au Cap-Haïtien qui soufflait cette semaine ses 343 bougies. Ils citent pour preuve le te Deum chanté à la cathédrale de la ville, qui n'a pas drainé la grande foule comme à l'accoutumée. Ils estiment anormal que la Notre-Dame soit célébrée de cette façon si pâle alors que des millions de gourdes ont été dépensées pour l'organisation du carnaval des Fleurs. Parallèlement, le Rév. père François Moïse a, dans son homélie de circonstance, souligné que la relève d'Haïti ne passera que par une relance du système judiciaire, un regain de solidarité entre les citoyens et une culture de la vérité. Le projet de Caracoli et «Follow Jah» reçoivent l'appui de la BID La Banque interaméricaine de développement (BID) a confirmé que le projet de formation des musiciens de la bande à pied Follow Jah, en vue de faciliter des interventions auprès du jeune public, avait été retenu dans le cadre du programme de développement de son Centre culturel. Le projet de Caracoli et Follow Jah a été retenu parmi les 867 propositions reçues par la BID et fait partie des 45 projets soutenus dans 25 pays. Ce projet pilote vise à former les musiciens de la bande à pied Follow Jah de Pétion-Ville. Dans les mois à venir, les musiciens recevront différents intervenants, qui les aideront à formaliser leurs connaissances sur leur pratique en vue de leur transmission au jeune public. Ils seront accompagnés pour élaborer un atelier mêlant théorie et pratique musicale autour du rara et des bandes à pied. Cet atelier sera mis en pratique avec des enfants du quartier de Berthé, où se trouve le quartier général de la bande à pied. « EDE PÈP » dans les Nippes Du 8 au 10 août, environ 400 personnes, dont 200 à Baradères et 200 à Petit-Trou-de-Nippes, ont bénéficié de l'assistance sociale de l'administration Martelly-Lamothe via « EDE PÈP ». Piloté par le Fonds d'assistance économique et sociale (FAES), le programme « EDE PÈP » englobe plusieurs projets, dont « Ti Manman cheri ». Dans le cadre de la mise en oeuvre de ce programme, des missions d'encadrement et de renforcement ont été planifiées à travers un dialogue social franc entre les responsables de « Ti Manman cheri » et les mamans bénéficiaires au niveau du département des Nippes.

Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article